Faits divers – Justice

Puisseguin reste sonnée trois mois après l'accident de car qui a fait 43 morts

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde et France Bleu jeudi 21 janvier 2016 à 18:03

Le nom du village restera à jamais associé à cet accident selon une habitante
Le nom du village restera à jamais associé à cet accident selon une habitante © Radio France - Stéphanie Brossard

L'instruction est toujours en cours pour déterminer les causes de l'embrasement rapide du car et du camion accidentés au matin du 23 octobre 2015 dans ce virage serré de la D17 en direction de Castillon. A Puisseguin, les mots de sympathie continuent d'affluer, et le souvenir reste omniprésent.

Aucune des 43 victimes de cet accident entre un car et un camion n'était originaire de Puisseguin. Mais le souvenir et les images de cette journée du 23 octobre 2015 restent omniprésents. Ce souvenir est matérialisé dès le virage serré de la Départementale 17 où s'est produit le choc. Des fleurs continuent à être déposées. 

Des mots de soutien venus du monde entier

Un village à jamais associé à cet accident dramatique 

Les habitants de Puisseguin évoquent avec pudeur ce jour dramatique de l'accident et c'est pour Michèle, qui vit ici depuis 31 ans, un tourbillon "parfois indécent" de plusieurs jours qui a suivi le choc et le nuage de fumée qui s'est élevé au dessus de la commune au petit matin du 23 octobre. Elle parle de ces camions de pompiers, ces gendarmes et journalistes, jusqu'au président de la République. Elle ne peut l'oublier et n'emprunte plus non plus cette route. Trop difficile. Comme d'accepter que les gens de sa famille qui sont en Lorraine lui répètent que Puisseguin ne sera plus désormais associé au vignoble de St Emilion, mais à cet accident dramatique.

Michèle ne prend plus cette route : "un sentiment de mal être quand j'y suis"

Une stèle à la mémoire des victimes dans les prochains mois

Le maire de Puisseguin Xavier Sublett avait évoqué l'idée d'une stèle. Elle devrait être érigée rapidement, mais pas dans le virage de l'accident, trop dangereux. Ce sera plus certainement à la sortie du village au niveau de l'aire de pique-nique. Il confie aussi continuer à recevoir des mots et lettres de compassion et de soutien. Il a également reçu 300 euros destinés aux familles des victimes.