Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Mairie de Chamalières : des activistes du climat tentent de dérober le portrait d'Emmanuel Macron

mardi 12 mars 2019 à 15:51 Par Margaux Caroff, France Bleu Pays d'Auvergne

Après Paris, Mulhouse, Lyon ou encore Biarritz, la mairie de Chamalières était la nouvelle cible de l'association Action Non-Violent COP21 ce mardi. Des militants ont tenté de "réquisitionner" le portrait du président de la République.

Le portrait d'Emmanuel Macron a failli quitter la mairie de Chamalières
Le portrait d'Emmanuel Macron a failli quitter la mairie de Chamalières © Radio France - Margaux Caroff

Chamalières, Puy-de-Dôme, France

Ils étaient une dizaine ce mardi en début d'après-midi à Chamalières (Puy-de-Dôme). Les militants se sont introduits dans la mairie, puis dans la salle des mariages située à l'étage. C'est là qu'ils ont substitué le portrait officiel d'Emmanuel Macron par un photo montage.

Le président a été remplacé par une silhouette pendant quelques minutes.  - Radio France
Le président a été remplacé par une silhouette pendant quelques minutes. © Radio France - Margaux Caroff

Dans tout le pays, une vingtaine d'actions similaires ont été menées par les activistes défenseurs du climat. Mais cette fois-ci, les militants ne sont pas repartis avec leur butin. Un élu municipal a finalement réussi à leur arracher des mains le portrait du chef de l'État avant qu'il ne quitte l'enceinte de la mairie de Chamalières.

Le reportage de Margaux Caroff

"Les petits pas ne suffisent plus"

Pour les activistes d'ANV COP21, l'objectif de cette action symbolique est de "faire sortir Macron pour qu'il voit les conséquences du dérèglement climatique". Dans un communiqué ils déclarent que "la réponse du gouvernement n'est pas à la hauteur des enjeux". Ils dénoncent le "décalage permanent entre les slogans de type Make our planet great again et les actes réels".

Finalement, même s'ils n'ont pas réussi à réquisitionner le portrait d'Emmanuel Macron comme ils le souhaitaient, les militants pour le climat sont satisfaits : "Notre président aura au moins eu le temps de sentir cette atmosphère qui se réchauffe dangereusement". Une action similaire s'est déroulée mardi, toujours dans le Puy-de-Dôme, en mairie de Saint-Germain-Lembron. Cette fois, la dizaine de militants présents est repartie avec le portrait de président dans un sac.

14 personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue depuis le début du mouvement initié en février.