Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Puy-de-Dôme : garde à vue prolongée pour le meurtrier présumé de Durtol

jeudi 27 décembre 2018 à 18:17 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

La garde à vue de ce père de famille, principal suspect du meurtre de sa femme, a été prolongée jeudi à la mi-journée. C'est la plus jeune des deux filles du couple qui avait appelé les secours après une violente dispute entre les deux parents. Une autopsie a eu lieu ce jeudi.

Le drame s'est noué dans ce pavillon rue Pascal
Le drame s'est noué dans ce pavillon rue Pascal © Radio France - Olivier Vidal

Durtol, France

L'homme suspecté d'avoir tué sa femme, mercredi, à Durtol est toujours en garde à vue ce jeudi soir. Elle a été prolongée. Les militaires de la brigade de recherches de Clermont-Ferrand et de Chamalières veulent comprendre précisément ce qu'il s'est passé au sein de cette maison de la rue Pascal. La victime, âgée de 49 ans, est décédée après avoir reçu des coups à la gorge. 

L'une de deux filles du couple, âgée de 14 ans, avait  alerté les secours, après avoir assisté à une violente dispute entre ses parents. Le père de 52 ans aurait tenté d'étrangler sa femme avant de la frapper à plusieurs reprises, dans le cou. Lors de sa garde à vue, l'individu aurait fait part de tensions familiales au sein du couple.

Une autopsie du corps de la victime a été réalisée hier (jeudi) après-midi, à l'institut médico-légal. Elle confirme que plusieurs coups de couteau portés au cou sont la cause du décès de la victime. Des examens complémentaires doivent être effectués.  

Vers une mise en examen pour meurtre sur conjoint

Ce vendredi, le quinquagénaire sera déféré devant un juge d'instruction. Il devrait être mis en examen pour meurtre sur conjoint. Le parquet demandera son placement en détention.