Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : il menace de faire exploser une bouteille de gaz à Thiers et finit en psychiatrie

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Un homme âgé de 43 ans s'est retranché ce mardi matin dans le pavillon familial situé rue Jean Zay à Thiers. Souffrant d'un problème médical, il tenait des propos incohérents et menaçants. Les gendarmes l'ont interpellé sans violences. Il a été hospitalisé d'office.

Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG)
Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) © Radio France - Richard Vivion

L'alerte a été donnée peu après 10 heures ce vendredi matin rue Jean Zay à Thiers dans le Puy-de-Dôme. L'homme âgé de 43 ans menaçait "de faire sauter le maison" avec une bouteille de gaz. Devant l'excitation de l'individu, l'intervention a été prise très au sérieux et un gros dispositif a été engagé par les gendarmes. D'autant que des premiers témoins avaient affirmé qu'il était muni d'une arme de poing. Ce qui n'était pas le cas. 

Le quartier a été bouclé et le pavillon, où il réside chez sa mère, a été cerné par les hommes du PSIG (Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) de Thiers. Leurs collègues de Clermont-Ferrand et de Riom ont même été appelés en renfort. Des sapeurs-pompiers et des agents de GDF ont également été mobilisés.

Hospitalisé d'office

Décrit comme dépressif et suicidaire, il tenait des propos incohérents à l'intérieur du pavillon où se trouvait son beau-père, mais aussi dans le jardin. Le quadragénaire a fini par sortir dans la rue. C'est à ce moment qu'il a été interpellé sans violences par les gendarmes. L'individu souffrant "d'un problème médical" a tout simplement "pété un plomb", selon le capitaine Fauvel, commandant en second de la Compagnie de gendarmerie de Thiers. Devant la fragilité mentale de cet homme, il a été décidé une hospitalisation d'office en psychiatrie.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess