Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : le brûlage des déchets verts et l’écobuage interdits à compter du mercredi 8 avril

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La Préfète du Puy-de-Dôme a pris ce mardi un arrêté pour interdire tout brûlage des déchets verts et la pratique de l’écobuage à compter du 8 avril. Les pompiers étant appelés à d'autres missions prioritaires en cette période de crise sanitaire.

Puy-de-Dôme : feu de forêt ce lundi soir à Anzat-le-Luguet
Puy-de-Dôme : feu de forêt ce lundi soir à Anzat-le-Luguet © Radio France - © SDIS 63

La sécheresse actuelle des sols et de la végétation accentue les risques d’incendies lors des activités de brûlage des végétaux. Entre le 27 mars et le 6 avril, les sapeurs-pompiers du Puy-de-Dôme sont intervenus à 25 reprises pour des feux de végétaux. Au total, 14 hectares sont ainsi partis en fumée. La préfecture précise "à l’heure où les forces de sécurité et de secours sont pleinement mobilisées sur la crise sanitaire en cours, il est essentiel de ne pas générer une activité superflue dans les missions des sapeurs pompiers, des policiers, des gendarmes et des soignants." 

A partir du mercredi 8 avril, le brûlage de déchets verts et végétaux, la pratique de l’écobuage et l’ensemble des brûlages « agricoles » (déchets végétaux agricoles, la gestion forestière…) sont interdits pour tous sur l’ensemble du département. En cette période de confinement, plusieurs solutions existent pour traiter les déchets verts, dans l’attente de pouvoir se déplacer de nouveau dans le réseau des déchetteries locales. 

Contravention à 450 euros 

  • Dépose des petits déchets verts (tontes, feuilles mortes, petites branches) au pied des arbres et des plantes comme paillage
  • Pratique du mulching pour la tonte (laisser l’herbe coupée sur place), cela enrichit le sol 
  • Stockage des plus grosses branches en attendant la réouverture des déchetteries ou broyage pour les composter ou dépose en tas pour faire un hôtel à insectes qui favorise la biodiversité. 

Il est rappelé que le non-respect de cette mesure d’interdiction constitue une infraction pouvant faire l’objet d’une contravention de 3e  classe de 450 euros. 

La préfecture du Puy-de-Dôme précise enfin que cette interdiction permettra également de limiter la pollution de l’air à une période où les pollens présents en nombre gênent déjà les personnes sensibles. Le brûlage de 50 kg de déchets verts pollue autant que rouler environ 13.000 km avec un véhicule essence ou diesel récent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu