Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Puy-de-Dôme : l'ancien maire de Ceyrat condamné pour détournement de fonds publics

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Alain Brochet a été condamné ce mercredi à 15.000 euros d'amende. Une peine assortie d'une inéligibilité de cinq ans, d'une interdiction définitive de toute fonction publique et d'une privation des droits civiques pendant trois ans. Il devra aussi verser plus de 19.000 euros à la commune.

La mairie de Ceyrat (Puy-de-Dôme)
La mairie de Ceyrat (Puy-de-Dôme) - ©Google Map

L'ancien maire de Ceyrat (Puy-de-Dôme), Alain Brochet, a été condamné ce mercredi après-midi à 15.000 euros d'amende avec interdiction définitive de toute fonction publique, privation des droits civiques pendant trois ans et cinq ans d'inéligibilité. Il devra également verser 19.240 euros à la commune pour préjudice financier et un euro pour préjudice moral. 

Mis en examen depuis 2017, l’ancien maire était poursuivi pour avoir utilisé 30.000 euros de fonds publics à des fins personnelles. Les faits se sont déroulés entre 2007 et 2014. Il utilisait notamment une carte affaires, qui lui permet d’effectuer plus facilement de nombreuses dépenses. Des voyages, des repas entre amis ou des entrées en discothèque, alors qu'il était dans ses fonctions de maire. 

Lors de l'audience du 4 novembre dernier, Alain Brochet avait contesté les faits et parlé de cabale et d'acharnement politique. Il a martelé que c'était dans l'intérêt de sa commune. La mairie s'est constituée partie civile. Alain Brochet, par le biais de son avocat, Me Gilles-Jean Portejoie, a décidé de faire appel de cette décision. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu