Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Puy-de-Dôme : la commune d'Orléat victime de cambriolages en série

jeudi 26 avril 2018 à 17:01 Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne

Une quinzaine de maisons ont été visitées depuis le début des vacances scolaires. Le gang de cambrioleurs agit de jour comme de nuit à la recherche de bijoux et de numéraire. Les gendarmes en charge de l'enquête appellent la population à la plus grande vigilance.

La commune d'Orléat est composée de 52 hameaux
La commune d'Orléat est composée de 52 hameaux © Radio France - Eric Le Bihan

Il y a cinq ans, Orléat et d'autres communes du bassin thiernois avaient été les cibles d'un gang de cambrioleurs venus de la région lyonnaise. Une série d'interpellations avait permis de ramener de la quiétude et de la sérénité dans l'arrondissement de Lezoux. Il semble qu'une autre bande plus "locale" ait pris le relais ces dernières semaines. 

La première série de vols par effraction a eu lieu pendant les vacances scolaires. Les cambrioleurs se sont introduits de jour dans des maisons vides de leurs propriétaires. Ils sont repartis essentiellement avec des bijoux et de l'argent liquide. Rebelote au début de cette semaine. Cette fois de nuit. Cinq propriétés ont été visitées dans la nuit lundi à mardi, rue des Dahlias et dans l'impasse des Capucines. Les voleurs n'ont pas hésité à pénétrer dans les chambres, alors que les victimes dormaient dans leur lit. Au total, une quinzaine de cambriolages ont été recensés dans la commune.

Signaler tout véhicule suspect

Les gendarmes de la compagnie de Thiers appellent les habitants à la plus grande prudence et à la vigilance entre voisins. Message relayé par Elisabeth Brussat, maire d'Orléat qui appelle d'abord ses administrés à ne pas paniquer : "D'abord il ne faut pas laisser s'installer une psychose. Les gens viennent à la mairie très stressés. Il faut couper court à tout ça. Ce n'est pas parce qu'il y a eu des cambriolages, qu'il y a un sentiment d'insécurité dans la commune." 

Elisabeth Brussat rappelle quelques réflexes à prendre  :"Il y a des précautions à prendre. Avec le retour des beaux jours, il faut penser à bien fermer toutes les ouvertures avant de quitter sa maison, même lorsqu'on va chercher juste acheter son pain. Dès que vous vous partez pour quelques jours, il faut informer vos voisins de votre absence. N'hésitez pas à appeler les gendarmes avec leur système de tranquillité vacances. Enfin, il ne faut relever la marque et l'immatriculation de tout véhicule suspect dont la présence vous interpelle."

Orléat : plusieurs cambriolages ont eu lieu impasse des Capucines - Radio France
Orléat : plusieurs cambriolages ont eu lieu impasse des Capucines © Radio France - Eric Le Bihan

Une police pluri-communale avec Lezoux

La singularité de la commune d'Orléat (2.172 habitants) est qu'elle compte 52 hameaux répartis sur 2642 hectares. Autant de lotissements ou de propriétés isolées qui rendent difficile voire impossible la surveillance de tout le territoire communal. A fortiori, c'est un terrain de chasse idéal pour les cambrioleurs. La municipalité a donc engagé deux actions en matière de sécurité. Les maires d'Orléat et de Lezoux ont signé une convention pour créer une police municipale pluri-communale. Une première dans le Puy-de-Dôme. Concrètement, deux nouveaux policiers lézoviens spécialement recrutés vont consacrer 16 heures hebdomadaires à surveiller les hameaux orléatois. 

Autre action municipale : la participation citoyenne. Ce projet consiste à sensibiliser les habitants d'Orléat en les associant à la protection de leur environnement sous la tutelle de la gendarmerie. "C'est ce qu'on appelait au départ les voisins vigilants mais le système a un peu dérapé car il était privé. Là, on est sous la tutelle de la gendarmerie", précise Elisabeth Brussat. Avant sa mise en place effective, une réunion publique aura lieu le 14 juin prochain à 19 heures à la salle des fêtes René Cassin, en présence de l’adjudant Hiegel en charge de ce dispositif.