Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Puy-de-Dôme : sa maison se fissure dangereusement à cause de la sécheresse

lundi 5 novembre 2018 à 5:51 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

A Chavaroux, dans le Puy-de-Dôme, c'est un véritable calvaire que vit Jean-Luc Jumet. Après 28 ans dans sa maison, il voit de larges fissures se former à cause de la sécheresse. Sa maison déclarée inhabitable, il est sous le coup d'un arrêté d'évacuation toujours pas appliqué par le maire.

La maison de Jean-Luc Jumet se fissure depuis la sécheresse de 2015
La maison de Jean-Luc Jumet se fissure depuis la sécheresse de 2015 © Radio France - Mickaël Chailloux

Chavaroux, France

Il regarde sa maison partir en lambeaux. Jean-Luc Jumet ne veut pourtant pas baisser les bras. Cet habitant de Chavaroux est propriétaire depuis plus de 28 ans. Avec sa femme, ils y habitent paisiblement. Mais la sécheresse de 2015 est passé par là. Depuis cette date et chaque année encore plus, Jean-Luc constate fissures après fissures. A Chavaroux il n'a quasiment pas plus depuis juin et cet épisode de sécheresse n'arrange rien.

La maison se tasse sur le côté droit

La situation est préoccupante à plusieurs endroits : dans la chambre, Jean-Luc doit colmater car l'air passe à travers la fissure. Dans le garage et sous les fenêtres, de longues plaies recouvrent les façades de la maison. Le plus inquiétant est le mur de droite, qui donne sur la maison d'un voisin. Un mur qui ne tient que grâce à des poutres. A l'intérieur, le sol penche d'un côté sur 8 centimètres. 

Le mur ne tient que s'il est tenu par quelque chose - Radio France
Le mur ne tient que s'il est tenu par quelque chose © Radio France - Mickaël Chailloux
Les fissures sont parfois aussi grandes que la main - Radio France
Les fissures sont parfois aussi grandes que la main © Radio France - Mickaël Chailloux
Plusieurs portes sont condamnées  - Radio France
Plusieurs portes sont condamnées © Radio France - Mickaël Chailloux

La faute à qui et à quoi ? D'abord au sol argileux de Chavaroux. Mais surtout à la sécheresse qui secoue la zone depuis 2015. Pourtant, la commune n'a pas obtenu la reconnaissance en état de catastrophe naturelle. De ce fait, Jean-Luc est démuni. "Personne ne m'aide" explique-t-il, "on me dit même qu'il faut que je parte".

Jean-Luc fait référence à l'arrêté  d'évacuation pour atteinte à la sécurité signé par le maire de la commune José Belda en janvier 2018. Il stipule que "le logement doit être entièrement évacué par ses occupants". Sa maison est en effet déclaré inhabitable depuis un rapport d'expertise. "Ils m'ont dit qu'il ferait venir les gendarmes mais je partirai pas" dit Jean-Luc. Le maire lui a proposé un accompagnement social en louant un appartement dans la commune, mais  Jean-Luc Jumet a refusé. 

Pour la création d'un fonds d'aide spécial sécheresse

Pour les responsables de CatNat63, une association qui fédère ces sinistrés de la sécheresse, il faut que l'Etat agisse fort. "On demande l'établissement d'un fonds d'aide spécial" explique le vice président David Bertrand, à l'image de ce qui peut être fait pour les inondations. "On demande aussi la rédaction d'un rapport parlementaire pour refonder les procédures de reconnaissance de catastrophe naturelle".