Faits divers – Justice

Autoroute A89 : un nouvel accident provoqué par un véhicule à contresens dans le Puy-de-Dôme

Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 14 novembre 2017 à 21:04

Un nouvel accident provoqué par un véhicule à contresens dans le Puy-de-Dôme
Un nouvel accident provoqué par un véhicule à contresens dans le Puy-de-Dôme © Maxppp - PHOTOPQR/LE DAUPHINE

La conductrice âgée de 68 ans a roulé pendant plusieurs kilomètres à contresens mardi en début de soirée sur l'A89 jusqu'à provoquer un accident à hauteur de Lussat, dans le sens Lyon-Bordeaux. Deux personnes ont été blessées.

L'accident provoqué mardi soir par un automobiliste distrait et imprudent n'a pas eu les conséquences dramatiques déplorées samedi dernier sur l'A75. Un jeune homme de 25 ans a perdu la vie au petit matin après avoir percuté de plein fouet une autre voiture à hauteur de La Roche Blanche sur une portion d'autoroute actuellement en travaux. Quatre heures plus tard, un autre véhicule s'est engagé à contresens dans le même secteur, mais l'automobiliste s'est rapidement rendu-compte de son erreur et il a pu faire demi-tour sans dommage.

Deux blessés légers

Cette fois, le véhicule du conducteur fautif se trouvait sur l'Autoroute A89 en direction de Bordeaux. Selon des témoins, la conductrice âgée de 68 ans aurait été croisée plusieurs kilomètres avant l'accident. Selon nos confrères du journal La Montagne, elle se serait engagée sur la mauvaise voie à hauteur du magasin Ikea. Sa voiture a fini par heurter une autre voiture à hauteur de Lussat après la barrière de péage des Martres-d'Artière. Un 3e véhicule a également été impliqué dans la collision. Le bilan est de deux blessés "légers". Un petit miracle.

Sortie obligatoire à Lezoux

Conséquences, de grosses perturbations sur l'A89. Un bouchon de six kilomètres s'est formé dans le sens Lyon. La circulation a été coupée et les automobilistes ont été contraints de sortir à l'échangeur Lezoux (sortie N°28) pour ne pas amplifier la paralysie du trafic. La situation est progressivement redevenue normale à partir de 20 heures.