Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : un ULM s'écrase au coeur de la chaîne des Puys

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'avion s'est crashé vers 18 heures ce samedi, dans un bosquet à Allagnat, sur la commune de Ceyssat (Puy-de-Dôme). Deux personnes, le pilote et sa passagère, ont été blessés. Une enquête a été ouverte pour comprendre les raisons de cet accident.

Les pompiers de Ceyssat, Pontgibaud, Rochefort-Montagne et Saint-Ours-les-Roches sont intervenus
Les pompiers de Ceyssat, Pontgibaud, Rochefort-Montagne et Saint-Ours-les-Roches sont intervenus © Radio France - Mickaël Chailloux

C'est en effectuant un vol de reconnaissance au-dessus d'un champ que l'avion s'est finalement écrasé entre les arbres d'un bosquet, situé à Allagnat, sur la commune de Ceyssat (Puy-de-Dôme). A son bord, le pilote et une passagère. Agés respectivement de 61 et 63 ans, ils effectuaient un vol depuis l'aérodrome d'Issoire, vol qu'il devait reproduire ce dimanche. 

Des démineurs étaient sur place car il y avait un risque d'explosion

Le crash s'est produit aux alentours de 18 heures ce samedi. Bien que légèrement blessé, le pilote, originaire de Cournon d'Auvergne, a pu extirper des décombres sa passagère. Elle a été sévèrement touchée. Les deux ont été héliportés grâce à Dragon 63 direction le CHU Gabriel Montpied de Clermont-Ferrand, après les premiers secours prodigués par les pompiers de Ceyssat, Pontgibaud, Rochefort-Montagne et Saint-Ours-les-Roches, qui s'étaient déplacés. 

L'intervention a néanmoins été particulière. Un dispositif pyrotechnique, qui permet le déploiement du parachute, a été activé, sans avoir pu fonctionner. Comme l'avion contenait du kérosène, le risque d'explosion était réél. Des démineurs étaient donc attendus samedi soir afin de neutraliser l'engin, situé à proximité de végétation. 

Quant à l’enquête, elle est menée conjointement par la brigade des transports aériens d'Aulnat ainsi que par la compagnie de gendarmerie d'Issoire et de Rochefort-Montagne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess