Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : un bel élan de solidarité après l'effondrement d'une bâtisse en travaux à Orléat

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'édifice scindé en plusieurs appartements s'est partiellement effondré vendredi dernier à Orléat. Des travaux étaient en cours sur les murs en pisé de l'ancien relais de la Poste de Pont-Astier. Une chaîne de solidarité s'est vite créée et deux cagnottes en ligne ont été lancées.

La vielle bâtisse en travaux s'est en partie effondrée vendredi à Orléat
La vielle bâtisse en travaux s'est en partie effondrée vendredi à Orléat - Vanessa Chartreux

C'est notamment dans ces moments de détresse et de dénuement que l'on peut mesurer la capacité des hommes à se montrer solidaires. Découpée en plusieurs appartements sur un étage, la bâtisse située sur le bord de la D224 à Pont-Astier, commune d'Orléat (Puy-de-Dôme), s'est partiellement effondrée vendredi en fin d'après-midi. 

Des travaux de rénovation étaient en cours sur les murs en pisé de l'ancien dancing ou encore relais de la Poste de Pont-Astier. En témoignent les échafaudages et les filets de protection qui enveloppent la bâtisse. Un tiers de l'édifice s'est écroulé. Par miracle, aucun des 13 résidents (11 étaient présents vendredi soir) n'a été blessé. Un important dispositif de secours et de sécurisation a été mis en place peu après 17h30.

Du Nord au Massif Central

Une première cagnotte solidaire lancée ce lundi via PayPal est l'initiative de deux amies puydômoises, Claire et Anne-Marie. Et une seconde cagnotte via Leetchi lancée par des amies du nord de la France, région d'où est originaire Anne. Il faut dire qu'elle et son fils n'ont plus rien au presque. Vendredi soir, les secours leur ont interdit l'accès à la maison effondrée et à son appartement du rez-de-chaussée. Trop dangereux. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Suite à la médiatisation de ce fait-divers à à l'élan de générosité impulsé par le cercle amical, les commerçants d'Orléat et plus largement de l'arrondissement de Thiers ont été sensibles à la détresse des occupants de la maison écroulée. Qu'ils soient propriétaires ou locataires. Denrées alimentaires, vêtements, lentilles de contact...  ont été donnés gratuitement.   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

expertises, assurances...

La propriétaire a quand même pu récupérer quelques vêtements ce mardi suite à la venue d'un expert judiciaire, qui devrait rendre son rapport d'ici deux ou trois jours. Un maçon et un architecte sont également venus constatés la fragilité de l'édifice et de la charpente. 

L'entreprise en charge de travaux de façade (basée à Ambert) devrait dépêcher un expert sur place. De très longues procédures administratives en perspective. Après avoir été hébergés chez des amis, Anne et son fils vont être relogés dans un appartement situé à 200 mètres peine du lieu du sinistre. Des gîtes ont également été mis à disposition par la municipalité pour les locataires sinistrés.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess