Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quadruple meurtre dans les Pyrénées-Orientales : le suspect avait "une haine féroce à l'égard des victimes"

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Par le biais d'un communiqué, le procureur de la république de Perpignan a donné plus d'éléments ce mardi sur le quadruple meurtre de Perpignan et du Boulou. Le suspect "avait mûri durant toutes ces années une haine féroce à l’égard des victimes".

La maison des beaux-parents du suspect au Boulou
La maison des beaux-parents du suspect au Boulou © Radio France - BG

Dans un communiqué, le procureur de la république a délivré ce mardi les explications de l'auteur présumé du quadruple meurtre. L'homme de 50 ans, a détaillé les relations très compliquées qu'il pouvait entretenir avec ses parents mais aussi ses ex beaux-parents : "Il reprochait à ses parents dont il était l’enfant unique d’avoir été de mauvais parents et s’agissant de ses ex-beaux-parents qu’il ne côtoyait plus depuis environ 10 ans, il les décrivaient comme étant des personnes manipulatrices et démoniaques."

Dimanche, le suspect s'est livré lui-même à la gendarmerie et a annoncé avoir tué ses parents à Perpignan et ses beaux-parents au Boulou. "Il a été immédiatement placé en garde à vue et transporté à l’hôpital de Perpignan pour des soins suite à une suspicion de prise massive de médicaments", précise le communiqué.

Après découverte des corps, l’antenne de Perpignan du SRPJ de Montpellier a été saisie par le Parquet des suites de l’enquête. L'homme reconnaît avoir donné volontairement la mort aux quatre personnes âgées, avec préméditation : "Il avait mûri durant toutes ces années une haine féroce à l’égard des victimes."

A l’issue de sa garde à vue prolongée, il sera présenté suivant les réquisitions du Parquet devant un juge d’instruction et sera mis en examen pour assassinat. Il encourt la peine de la réclusion criminelle à perpétuité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess