Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un incendie ravage un hôtel désaffecté à 2.000 mètres d'altitude au col de Puymorens

Une intervention absolument dantesque cette nuit pour les pompiers des Pyrénées-Orientales : depuis samedi soir, ils tentent de maîtriser, malgré la neige, un incendie qui ravage un immense hôtel désaffecté au col de Puymorens, entre les Pyrénées-Orientales et l’Ariège. Il n'y a pas de victime.

 La toiture et les planchers de l'ancien hôtel se sont effondrés
La toiture et les planchers de l'ancien hôtel se sont effondrés - Capture d'écran - Compte Twitter SDIS 66

Porté-Puymorens, France

Depuis samedi soir, 50 pompiers combattent les flammes dans des conditions effroyables, à près de 2.000 mètres d’altitude, au milieu d’une tempête de neige. Sur place, le froid est tellement intense que des pompes ont gelé sur les fourgons, tout comme la grande échelle qui n’a pas pu être déployée. 

Une grande tente a été montée pour permettre aux pompiers de s’abriter, mais elle n’a pas résisté au vent déchaîné, soufflant à plus de 90 km/h. Pendant la nuit de samedi à dimanche,il a fallu relever l’ensemble des hommes, frigorifiés.

Le feu et la glace

Ce dimanche matin, le feu couvait toujours dans l’hôtel désaffecté de 1.200 mètres carrés. Impossible d’entrer dans le bâtiment, la toiture et les planchers se sont effondrés. Aucune victime n’est à déplorer. 

L'hôtel du Col, autrefois très réputé, est désaffecté depuis plusieurs années. Toutes les installations électriques avaient été démontées. L’incendie est donc probablement d'origine humaine, sans doute des squatteurs qui ont allumé un feu pour se réchauffer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu