Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pyrénées : un skieur espagnol de 24 ans se tue dans la station de La Mongie

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre
Pyrénées, Paris, France

Après une nuit de recherches, la gendarmerie a retrouvé ce dimanche matin le corps du skieur espagnol porté disparu depuis samedi soir. L'homme de 24 ans descendait en hors-piste seul dans la station de La Mongie quand il a heurté un rocher.

Station de La Mongie (Hautes-Pyrénées) - Photo d'archives - illustration
Station de La Mongie (Hautes-Pyrénées) - Photo d'archives - illustration © Maxppp -

Le corps du skieur espagnol de 24 ans porté disparu depuis samedi soir a été repéré par les secours par hélicoptère un peu avant 9h ce dimanche matin, dans le domaine de la station de La Mongie (Hautes-Pyrénées). 

Une enquête est ouverte, mais selon toute vraisemblance, l'homme s'est tué en heurtant un rocher alors qu'il effectuait une descente en hors-piste. 

Il a probablement perdu le contrôle de ses skis, à un endroit qui n'est pas réputé pour être difficile, à 50 mètres des pistes. Il est mort sur le coup.

Repéré par hélicoptère

Ce sont ses copains, inquiets de ne pas voir revenir leur ami au moment de la fermeture de la station, samedi en fin de journée, qui ont alerté les secours. La bande s'était séparée pour la dernière descente de la journée.

D'importants moyens ont été mobilisés pour le retrouver, dès samedi soir : un hélicoptère, des membres du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Pierrefitte-Nestalas, ainsi que des pisteurs et des dameurs de la station. Les recherches ont été interrompues au milieu de la nuit, sans succès, avant de reprendre au lever du jour ce dimanche matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess