Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pyrénées : deux familles parties randonner en baskets et jeans évacuées en hélicoptère

Malgré le manque de neige et le beau temps, il ne faut pas sous-estimer le risque en montagne. Ce mardi 1er janvier, deux familles en vacances près de Luchon (Haute-Garonne) ont dû appeler les secours. Partis randonner sans équipement, ils ne parvenaient plus à revenir sur leurs pas.

La randonnée sur ce circuit 40 est déjà considérée comme sportive pendant l'été (illustration).
La randonnée sur ce circuit 40 est déjà considérée comme sportive pendant l'été (illustration). © Maxppp - Jean-Marc Lallemand

Bagnères-de-Luchon, France

Ce mardi 1er janvier, les secouristes de haute-montagne de Luchon (Haute-Garonne) reçoivent un appel vers 16h15. Quatre adultes et deux enfants de 9 et 11 ans sont en difficulté dans la Vallée du Lys, près du Lac-Vert. Ils ont tenté de réaliser une randonnée, considérée déjà comme sportive en plein été, périlleuse en hiver. Et pour laquelle il faut, a minima, s'équiper. En tout cas, ne pas partir comme ils l'ont fait : en tennis, jeans et petits manteaux.

Un sentier difficile en hiver

Ces familles originaires de Saint-Romans-des-Champs près de Niort (Deux-Sèvres) voulaient partir de l'Hospice de France et rejoindre la Cabane de Prat Long. Le temps est clair, il n'y a de la neige qu'à partir de 1.800 mètres. Le groupe s'élance. En plein été déjà, la balade n'a rien de facile. Le "circuit 40" entre le Lac-Vert et la Cabane de Prat-Longue au bas du Pic de Maupas mérite au moins trois heures de marche, avec 1.000 mètres de dénivelé et à un rythme moyen de 300 mètres par heure. En été. Mais en hiver, même quand le soleil est là, c'est une autre paire de manche.  C'est même déconseillé.

Le manque de neige incite les vacanciers à faire des randonnées pédestres mais ces itinéraires-là sont difficiles en hiver. Ils n'ont pas d'info, pas de cartographie. — Pascal Thol, brigadier-chef des CRS Pyrénées

Le Lac-Vert se situe sur la commune de Castillon-de-Larboust, à 20 minutes de Luchon. - Aucun(e)
Le Lac-Vert se situe sur la commune de Castillon-de-Larboust, à 20 minutes de Luchon. - Google Maps

Et vers le milieu d'après-midi, le groupe commence à fatiguer, les enfants surtout, et arrive sur une zone où se mêlent barres rocheuses et cours d'eau gelée. Risque de glissade, fatigue, froid, heures qui défilent : ils comprennent qu'ils ne pourront pas rejoindre le parking avant la nuit et appellent le poste de secours de Luchon. Ils trouvent refuge en attendant, sur une zone où poussent des rhododendrons, au sec.  En plaine, les trois hélicoptères sont cloués au sol, la météo n'autorise pas à décoller. Les Haut-Garonnais font alors appel à leurs collègues de l'autre vallée, les CRS de haute-montagne de Saint-Lary (Hautes-Pyrénées) qui en réfèrent directement au préfet. 

C'est inconscient. Il ne faut pas être ingénieur pour savoir qu'en montagne, on ne part pas en basket et en jeans. Les risques de glissade et d'hypothermie sont très importants — les CRS secouristes de Luchon

Faute d'hélicoptères de la sécurité civile, des CRS ou des gendarmes disponibles, le préfet autorise le recours à une société privée basée à Ancizan (Hautes-Pyrénées). Le temps presse, deux secouristes de Saint-Lary embarquent dans l'appareil avec un pilote et partent pour une première rotation vers 17h55. En deux aller-retours, les six personnes sont rapatriées, saines et sauves. Mais il s'en est fallu de peu pour qu'ils commencent à avoir les premiers signes d'hypothermie d'après les secouristes. La facture de ce vol privé sera quant à elle envoyée à la préfecture de Haute-Garonne.