Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président du Biarritz Olympique Jean-baptiste Aldigé poursuivi pour diffamation par le journal Sud-ouest

-
Par , France Bleu Pays Basque

la justice appelée à trancher le différent qui oppose les responsables du quotidien " Sud-Ouest" au président du club de rugby du Biarritz Olympique Jean-Baptiste Aldigé. Le premier accusant le second de diffamation. Le procès s'est déroulé ce mardi 12 janvier 2021 devant le tribunal de Limoges.

Jean-Baptiste Aldigé, président du directoire du Biarritz Olympique Pays Basque
Jean-Baptiste Aldigé, président du directoire du Biarritz Olympique Pays Basque © Radio France - Oihana Larzabal

Diffamation ou pas. C'est tout l'enjeu du procès qui s'est déroulé ce mardi 12 janvier 2021 devant le tribunal judiciaire de Limoges où le quotidien "Sud-Ouest" a demandé aux magistrats de condamner le patron du club de rugby de Biarritz Jean-Baptiste Aldigé, pour des faits de diffamations. L'affaire remonte à septembre 2018. C'est à ce moment là que le club avait publié une "lettre ouverte à bon entendeur" qui a fait polémique. L'audience qui devait se dérouler au palais de justice de Bordeaux avait été dépaysée sur le tribunal de limoges.

La diffamation est constituée selon la défense du journal

Le quotidien de Bordeaux reproche au président du BOPB la publication sur le site du club et sur les réseaux sociaux d'un communiqué laissant entendre que le journal se faisait payer, par les anciens dirigeants du club, afin de publier des articles favorables au club et à son équipe fanion. Tout cela aurait été ficelé lors de la signature d'un contrat. Devant les juges, l'avocate du journal Valérie Sampé, a expliqué que "le contrat de partenariat entre les deux parties était un contrat marketing qui excluait toute dimension éditoriale. Le contrat était fondé sur un échange de prestations publicitaires. Dire publiquement qu'il y avait un échange d'argent est donc faux et diffamatoire". La défense de sud ouest a demandé 30 000 euros de dommages et intérêts.

Coté Biarritz Olympique Pays Basque on estime que les faits dénoncés par la lettre ouverte sont "avérés et solides" selon l'avocat de Jean-Baptiste Aldigé. Me Olivier Couleau explique qu'une réunion a eu lieu à l’époque "entre les dirigeants du BO et les responsables commerciaux et éditoriaux du journal...réunion lors de laquelle il a été évoqué ce fameux partenariat" qui a ensuite été rompu par les dirigeants actuels du club. L'avocat estime donc avoir toutes les cartes en main pour écarter les accusations de diffamation. Il a plaidé le rejet de la plainte.

Maître Olivier Couleau: "Les propos révèlent du débat public"

Le jugement du tribunal de Limoges sera rendu le 23 février 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess