Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Quatorze migrants découverts dans un camion frigorifique sur une aire d'autoroute dans le Loiret

14 migrants ont été découverts lundi dans un camion frigorifique, sur une aire de l'A10, à Messas, dans le Loiret. C'est le chauffeur qui a donné l'alerte : ces migrants - 8 adultes et 6 mineurs- avaient embarqué à son insu sur une aire de Châtellerault. Leur état de santé n'est pas préoccupant.

Autoroute (illustration)
Autoroute (illustration) © Maxppp - Maxppp

La préfecture du Loiret confirme ce mercredi cette information de nos confrères de France 3 Centre Val-de-Loire : 14 migrants ont été découverts, dans un camion frigorifique qui transportait des tomates, lundi 6 janvier sur l'aire d'autoroute de Messas, près de Beaugency (Loiret).

Ils avaient embarqué à Châtellerault...

Les autorités précisent qu'on ne déplore pas de victimes. Une source à la gendarmerie indique qu'il n'y avait que des hommes, "pas de femmes, pas de bébés ou d'enfants" :  "Ces personnes d'origine étrangère étaient coincées dans une remorque d'un camion frigorifique. Nous avons été appelés lundi dans l'après-midi, ainsi que les pompiers".

Sur ces 14 migrants, 8 sont des adultes, et 4 sont des mineurs. Quant à leur nationalité, 10 sont Irakiens, 3 Iraniens, et 1 Syrien. L'enquête a pu révéler qu'ils avaient en fait embarqué à bord de ce camion à l'insu du chauffeur, sur une aire près de Châtellerault (Vienne). Au bout de quelques heures, ne se sentant pas bien, les migrants ont fait du bruit et crié : le chauffeur du camion a alors alerté la gendarmerie et s'est arrêté sur l'aire de Messas.

... dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre

Malgré leur séjour pendant quelques heures avec une température avoisinant les 7°, ces migrants ne présentaient pas de problème de santé préoccupant. Deux d'entre eux ont brièvement été admis à l'hôpital d'Orléans. Tous ont expliqué vouloir en fait rejoindre l'Angleterre. Ils n'ont donc pas souhaité déposer une demande d'asile en France. Les gendarmes les ont tous relâchés, avec une obligation de quitter le territoire français.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu