Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre animateurs de la Ville de Saint-Denis suspendus pour des violences sur une petite fille de deux ans

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Saint-Denis, France

La Ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a annoncé vendredi 17 juillet avoir suspendu quatre de ses animateurs de centre de loisirs pour des faits de violences sur une petite fille de deux ans. Une plainte doit être transmise samedi au procureur de la République.

Des enfants jouent dans un centre aéré de Thionville (Moselle), le 2 mars 2011 (illustration).
Des enfants jouent dans un centre aéré de Thionville (Moselle), le 2 mars 2011 (illustration). © Maxppp - Julio Pelaez

Quatre agents de la Ville de Saint-Denis, qui travaillent au sein d'un centre de loisirs, ont été suspendus vendredi 17 juillet pour des faits de violences sur une petite fille de deux ans, a annoncé la Ville dans un communiqué. La mairie a par ailleurs indiqué qu'elle allait transmettre un signalement au procureur de la République dès samedi. Les faits ont été découverts vendredi grâce à une vidéo qui circulait sur le réseau social Snapchat et qui a été transmise au maire par la direction de la Jeunesse de la Ville. 

La petite fille est poussée et tombe au sol

Sur cette vidéo, selon la municipalité, on voit une petite fille de deux ans qui pleurniche, au moment de la sieste. L'animateur s'agace parce qu'il n'arrive pas à l'endormir. Soudain, il la pousse et la petite fille tombe au sol. "C'est inacceptable et très choquant", réagit Frédéric Bonnot, le directeur de cabinet du maire. "Un animateur qui travaille dans le milieu de la petite enfance ne peut pas s'énerver contre une gamine qui n'arrive pas à faire la sieste !"

Conséquence : l'animateur qui pousse la petite fille est suspendu, tout comme celui qui a tourné la vidéo, deux autres animateurs qu'on voit sur les images assister à la scène et qui ne font rien mais aussi le directeur du centre de loisirs. Par ailleurs, la Ville va mettre en place un suivi psychologique pour les enfants du centre dès lundi. Elle a également transmis les noms des animateurs aux parents de la petite fille et se dit prête à appuyer une plainte de la famille dans le cadre d'une constitution de partie civile. La municipalité dit aussi avoir ouvert une enquête administrative et signalé la situation à la direction départementale de la cohésion sociale. 

Acte isolé ou faits répétés ? 

Si la Ville insiste sur le fait que des sanctions ont été prononcées dès que les faits ont été connus, cette vidéo pose de nombreuses questions. En effet, on ne sait pas quand précisément elle a été tournée. Or, trois des quatre animateurs suspendus sont des vacataires réguliers des centres de la ville depuis deux ans. Reste donc à savoir si c'est un acte isolé ou si ce genre de violences se produit régulièrement. On ne sait pas non plus si d'autres enfants en ont été victimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess