Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre ans de prison ferme pour le braqueur de Savoie qui se cachait derrière le masque anti-Covid 19

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Armé d'un faux pistolet, un jeune toxicomane a braqué un bureau de tabac, puis deux stations-service dans le secteur de Saint-Pierre d'Albigny (Savoie). Il est condamné à quatre ans de prison.

La cour intérieure du palais de Justice de Chambéry
La cour intérieure du palais de Justice de Chambéry © Radio France - Christophe Van Veen

Le braqueur masqué avait commencé à diffuser une certaine psychose depuis la fin du mois d'août. Trois vols, dont deux avec une arme factice, en trois semaines en Savoie. D'abord un bureau de tabac à Saint-Pierre-d'Albigny, puis dans deux station-service sur l'A43 à Chateauneuf. A chaque fois, le braqueur porte alors une casquette et un masque de protection sanitaire. A chaque fois, il repart avec le contenu de la caisse, mais sans violence physique. 

Voler pour acheter de la drogue

Grâce à la vidéo-surveillance et surtout aux traces ADN, les gendarmes l'interpellent lundi devant son domicile dans le Val Gelon. Le jeune de 27 ans, héroïnomane, cocaïnomane et consommateur de crack, avait besoin de financer sa dépendance. Il est à découvert de 6000 euros sur son compte bancaire et selon lui, il doit également 5000 euros à des dealers. Après chaque vol, le Savoyard va directement dépensé l'argent dans la drogue. 

Natif de Chambéry, sa vie est cabossée depuis un grave accident de la route au début des années de 2010, qui l'a plongé un mois dans le coma et dont il a gardé de graves séquelles physiques. Ouvrier, il souffre également d'une pneumopathie.

De la prison ferme et 10.000 euros de dommages et intérêts

Le ministère public avait réclamé six ans ferme. Le tribunal correctionnel de Chambéry le condamne à quatre ans de prison ferme, et maintien en détention. Il est aussi interdit de port d'arme pendant cinq ans et il a une interdiction de se rendre à Saint-Pierre-d'Albigny et à Chateauneuf pendant également cinq années. 

Il devra verser près de 10.000 euros de dommages et intérêts, pour tous les préjudices causés à ses victimes. En colère, son avocat ne digère pas la lourdeur de la sanction et le fait qu'il n'y ait pas eu de procès aux Assises, alors que les faits le permettaient, ce qui aurait permis selon lui "une véritable analyse approfondie de sa personnalité". Très émues durant le procès, les victimes, parties civiles, étaient encore sous le choc de ces vols. Elles sont suivies par des psychiatres et des psychologues.

  • Savoie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess