Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre balcons d'un immeuble s'effondrent dans la nuit à Trouville-sur-Mer

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3 h du matin, quatre balcons se sont effondrés à Trouville-sur-Mer. L'incident s'est produit dans un immeuble de 6 étages, aucune victime n'est à déplorer. Une expertise des assurances devrait déterminer les causes de l'incident.

 Quatre balcons d'un immeuble situé avenue Kennedy à Trouville-sur-Mer se sont effondrés ce week-end. Les causes de l'incident ne sont pas connues.
Quatre balcons d'un immeuble situé avenue Kennedy à Trouville-sur-Mer se sont effondrés ce week-end. Les causes de l'incident ne sont pas connues. © Radio France

"Visiblement, le balcon du 4e étage se serait effondré, entraînant dans sa chute les 3 balcons du dessous, mais nous n'en savons pas plus", explique Sylvie de Gaetano, maire de Trouville-sur-Mer.

Vers 3 h du matin, dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 août, les secours ont été appelés après l'effondrement de quatre balcons d'un immeuble de six étages, avenue Kennedy. 

23 sapeurs-pompiers ont été dépêchés sur place ainsi que l'unité spécialisée de sauvetage en déblaiement. Des reconnaissances ont alors été effectuées, aucune victime n'est à déplorer. L'ensemble des débris a ensuite été ramassé. Une expertise des assurances va être menée pour déterminer les causes de l'effondrement. Selon la mairie, l'immeuble n'était pas vétuste. 

En attendant, les résidents n'ont pas le droit de monter sur leurs balcons. Aucun relogement n'est prévu pour le moment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess