Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Quatre cambriolages en une heure à Samadet et Aubagnan, un trio de jeunes landais condamné

mardi 3 avril 2018 à 19:00 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan a condamné deux jeunes Landais à un an de prison ferme ce mercredi pour quatre cambriolages dans trois commerces de Samadet et un restaurant à Aubagnan dans la nuit du 31 mars. Une jeune femme écope aussi de trois mois de prison avec sursis.

Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan a condamné les auteurs de cette série de cambriolages à des peines allant de trois mois de prison avec sursis à un an ferme
Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan a condamné les auteurs de cette série de cambriolages à des peines allant de trois mois de prison avec sursis à un an ferme © Radio France - Frédéric Denis

Samadet, France

Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan a condamné deux jeunes Landais, âgés de 18 et 22 ans, à un an de prison ferme ce mercredi pour quatre cambriolages dans la nuit de samedi à dimanche.  Entre une heure et deux heures du matin, ils ont visité un restaurant à Aubagnan et trois commerces à Samadet : boucherie, boulangerie et salon de coiffure. Les deux jeunes cambrioleurs ont défoncé les portes ou les baies-vitrées des commerces à coups de marteaux et à coups de pieds pour entrer par effraction et dérober essentiellement de l'argent, des fonds de caisse.

Une jeune femme, qui a notamment véhiculé le duo à bord de sa Peugeot 206, écope de trois mois de prison avec sursis. Une autre jeune femme sera présentée à un juge pour enfants le mois prochain dans cette histoire. Les trois jeunes landais ont été interpellés par les gendarmes grâce à la vigilance d'habitants de Saint-Sever. Intrigués par des bruits bizarres, ils ont vu les cambrioleurs tenter de sévir dans les locaux d'une association locale. Deux habitants ont réussi à les bloquer dans une impasse alors qu'ils tentaient de prendre la fuite.

Condamnés 48 heures plus tôt à Dax pour cambriolages

Les deux jeunes meneurs qui ont dégradé les commerces pour entrer par effraction avaient été condamnés le jeudi 29 mars par le tribunal correctionnel de Dax également pour des cambriolages.  Les juges leur avaient infligés une peine de 18 mois de prison dont 12 avec sursis mis à l'épreuve mais ils n'avaient pas prononcé de mandat de dépôt. Ils avaient estimé que vu leur âge, 18 et 22 ans, et vu leur parcours de vie difficile, il fallait leur laisser une chance, ne pas les envoyer en prison.

Pendant ses réquisitions, la procureure de la République a évoqué une soirée de désœuvrement entre quatre jeunes aux vies un peu compliqués, des mineurs ou majeurs, pas sortis de l'enfance, des gamins intelligents, attachants même, mais désinvoltes et consommateurs de cannabis. Elle a requis deux ans de prison ferme avec maintien en détention envers les deux meneurs, dix mois de prison avec sursis mis à l'épreuve pour la jeune femme qui les accompagnait. 

Récidiver 48 heures après une condamnation judiciaire, c'est "se moquer du monde" a tonné le président du tribunal correctionnel de Mont de Marsan. Guillaume Cotelle a fustigé un manque de respect envers l'Institution judiciaire. Il a aussi rappelé que le duo avait déjà plusieurs condamnations à leur casier judiciaire. 

Les avocats du trio a nuancé en expliquant qu'ils n'ont jamais essayé de se dédouaner, qu'ils ont tout reconnu. Ils ont décrit des bras cassés malmenés par la vie, des existences vides, à remplir. Le plus âgé de la bande, 22 ans, a connu 42 familles d'accueil depuis qu'il a l'âge de quatre ans. La conductrice du groupe, 18 ans, a récemment subi une IVG sans réel soutien familial soutien son avocat.

En fin d'audience, visiblement gênés, les trois cambrioleur, se sont excusés, chacun à leur tour, auprès de leurs victimes.