Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Quatre des huit réacteurs des centrales nucléaires de Cruas et Tricastin devraient fermer d'ici 2035

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans la consultation publique que le gouvernement vient d'ouvrir sur sa Programmation Pluriannuelle de l'Energie, il affiche son intention de fermer 14 réacteurs nucléaires d'ici 2035. Dont deux à Tricastin et deux à Cruas.

Centrale nucléaire du Tricastin dans la Drôme.
Centrale nucléaire du Tricastin dans la Drôme. © Radio France - Victor Vasseur

Quatre réacteurs nucléaires sur les huit que comptent la Drôme et l'Ardèche, devraient fermer d'ici 2035. Lundi 20 janvier, le gouvernement a lancé une consultation publique sur sa Programmation Pluriannuelle de l'Energie pour 2019-2028 afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre et atteindre la neutralité carbone en 2050. Jusqu'au 19 février, sur internet, chacun peut y donner son avis sur les projets en matière d'énergies renouvelables, fossiles et nucléaires. Or ce document de 396 pages annonce que 14 réacteurs nucléaires seront arrêtés d’ici quinze ans.

Une liste sans surprise

Ça reprend en fait les annonces d'Emmanuel Macron en novembre 2018. Le chef de l'Etat parlait même à l'époque de la fermeture de quatre à six réacteurs d'ici 2030 dont a priori Le Tricastin, Cruas et Le Bugey. Car l'objectif est de faire passer la part du nucléaire dans la production d'électricité en France, de 70 à 50% en 2035. 14 réacteurs sont donc concernés. Exceptés ceux de Fessenheim qui doivent s'arrêter courant 2020, ils seront mis à l'arrêt "à l’échéance de leur 5ème visite décennale", avant leur cinquantième anniversaire, "soit des arrêts entre 2029 et 2035". 

Fermer des réacteurs, pas des centrales

Mais pas question de fermer une centrale. Le gouvernement veut notamment éviter l'impact considérable que ça aurait sur un bassin d'emplois. Les réacteurs seront donc fermés par deux, sur les sites qui comportent au moins quatre unités de production. EDF a fait des propositions. Cruas et Le Tricastin, comme Le Blayais, Le Bugey, Chinon, Dampierre, Gravelines, qui répondent aux critères sont dans la liste. Chaque centrale devrait donc fermer deux réacteurs. En Drôme Ardèche, ça devrait commencer au Tricastin où le réacteur numéro 1 a redémarré en décembre dernier, après la validation de sa quatrième visite décennale.

Mais sur site, EDF ne pense pas à ces échéances. A Cruas, l'objectif c'est avant tout de préparer au mieux la 4e visite décennale qui démarrera en 2024. Au Tricastin, les élus du personnel se disent soulagés qu'il ne soit pas question de fermeture totale de la centrale. Ils anticipent tout de même : ils ont demandé une expertise pour obtenir l'implantation de deux réacteurs nouvelle génération EPR.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu