Faits divers – Justice

Quatre fermetures administratives de restaurants dans les Landes depuis le début de l'été pour raison d'hygiène

Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne jeudi 31 juillet 2014 à 17:10

Une cuisine insalubre (illustration).
Une cuisine insalubre (illustration). © Fotolia.com - Phaendin

Le directeur des Services de protection de la population dans les Landes parle d'un petit relâchement chez les professionnels, même si la grande majorité respecte la réglementation en matière d'hygiène. Dans ces quatre restaurants de Mont-de-Marsan, Castets, Capbreton et Aire-sur-l'Adour, les inspecteurs ont retrouvé des cuisines sales, des légumes entreposés près de produits toxiques, etc.

Une cinquantaine d'inspecteurs de la direction de la protection de la population des Landes sont mobilisés cet été dans le département pour effectuer des contrôles de tous ordres en matière d'hygiène et de sécurité alimentaire, de lutte contre les fraudes, de sécurité dans les campings, les centres de loisirs etc. Ils ont déjà procédé à près de 400 contrôles depuis mi-juin, il a fallu sanctionner ou rappeller la réglementation dans 30 % des cas.

Parmi les faits les plus marquants : quatre fermetures administratives de restaurants pour des problèmes d'hygiène à Mont-de-Marsan, Aire-sur-l'Adour, Castets et Capbreton. Ils ont par exemple retrouvé des légumes entreposés à côté de produits détergents, des cuisines sales : bacs de friture où l'huile ressemblait plus à du pétrole, planchas non nettoyées, traces noires sur les interrupteurs et sur les murs, visiblement la marque des mains des cuisiniers. Des cuisiniers portant aussi des tenues pas lavées.

Pas de réouverture sans être en règle

Ces quatre établissements landais pourront rouvrir quand ils seront à nouveau en règle avec les normes d'hygiène. C'est déjà le cas pour la brasserie d'Aire-sur-l'Adour où le cuisinier a même reçu une formation en hygiène. Le procureur de la République peut décider de les poursuivre.

Les inspecteurs ont aussi saisi 181 produits contrefaits, essentiellement des lunettes. Ils ont fait détruire 79 kilos de nourriture pendant les férias car les forains n'avaient pas respecté la chaine du froid. Quelque 1.300 contrôles sont prévus en tout d'ici la mi-septembre.