Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Quatre " gilets jaunes" condamnés après des violences à Epinal et Nancy

mardi 8 janvier 2019 à 8:21 - Mis à jour le mardi 8 janvier 2019 à 10:19 Par Nathalie Broutin et Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Deux hommes condamnés à Epinal et deux autres devant le tribunal correctionnel de Nancy ce lundi 7 janvier après des violences lors de la manifestation de "l'acte 8" des "gilets jaunes" samedi à Epinal et Nancy.

La manifestation du 5 janvier à Epinal.
La manifestation du 5 janvier à Epinal. © Maxppp - Jean-Charles Ole

Lorraine, France

Quatre "gilets jaunes "lorrains se sont retrouvés ce lundi 7 janvier devant la barre des tribunaux correctionnels de la région après les débordements et heurts qui se sont produits lors des manifestations de samedi dans les rues d'Epinal et de Nancy. 

A Epinal, les deux hommes âgés de 28 et 29 ans ont écopé de six mois de prison avec sursis pour l'un et deux mois ferme pour l'autre. 

A Nancy les peines vont de dix mois avec sursis à quatre mois ferme mais la peine du jeune homme de 24 ans sera aménagé. Il n'ira donc pas en prison. Le premier, condamné à dix mois avec sursis, était poursuivi pour avoir proféré des menaces de mort envers les forces de l'ordre sur internet et détention de munitions et de grenades chez lui. Le deuxième a été, lui, condamné à quatre mois de prison ferme pour avoir insulté et blessé deux policiers lors de la manifestation au centre ville de Nancy samedi.

Les onze autres personnes interpellées le week-end dernier ont reçu des convocations pour être un jugement ultérieur.