Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Quatre hommes séquestrés et abusés dans l'agglomération nantaise

vendredi 12 octobre 2018 à 18:31 Par Aurore Jarnoux et Audrey Dumain, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Quatre hommes ont été interpellés mercredi dernier pour séquestration, extorsion et viol en réunion. En juin dernier, à Rezé et Saint-Herblain, ils sont soupçonnés d'avoir agressé quatre autres hommes rencontrés sur un site de rencontres.

 Les quatre victimes ont été abordées sur un site de rencontres.
Les quatre victimes ont été abordées sur un site de rencontres. © Maxppp - SPEICH Frédéric

Loire-Atlantique, France

Soyez très prudents sur les sites de rencontres : c'est le message de la gendarmerie de Nantes. Ce mercredi 10 octobre, dans la région nantaise, quatre hommes âgés de 17 à 26 ans ont été interpellés pour des faits de séquestration, d'extorsion et de viol en réunion. Durant la deuxième quinzaine du mois de juin, ils sont soupçonnés d'avoir agressé quatre autres hommes, âgés eux de 20 ans, 32 ans, 36 ans et 60 ans.

Attention aux rencontres sur internet 

A chaque fois, le scénario est le même. Les victimes discutent avec un homme sur un site de rencontres. Ils se donnent rendez-vous à leur domicile, dans l'agglomération nantaise, ou dans un lieu public. Ils ont un rapport sexuel mais ensuite, les victimes sont séquestrées. 

Les bourreaux commencent par leur voler des objets précieux, des montres, des téléphones. Puis les menacent, les frappent pour récupérer leur code de carte bleue. L'un des hommes est même violé et les agresseurs filment la scène pour le faire chanter. Finalement, les victimes sont libérées après plusieurs heures cauchemardesques. 

Les quatre hommes portent plainte et les gendarmes réussissent, après plusieurs mois d'enquête, à retrouver leurs agresseurs. Une centaine de forces de l'ordre sont mobilisées pour l'interpellation des quatre hommes, au petit matin. Les suspects doivent être déférés ce vendredi au tribunal de Nantes.