Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Quatre jeunes militaires agressés au couteau en sortie de discothèque à Toulouse, un blessé grave

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Une rixe a éclaté à la sortie d'une boîte de nuit, ce vendredi matin, dans le centre-ville de Toulouse. Trois militaires ont été hospitalisés durant quelques heures dont un dans un état plus grave que les autres. Les soldats appartiennent au 1er RCP de Pamiers.

La police scientifique ce vendredi matin en bas de la rue Denfert-Rochereau, à 30m de la discothèque.
La police scientifique ce vendredi matin en bas de la rue Denfert-Rochereau, à 30m de la discothèque. © Radio France - Bénédicte Dupont

Toulouse, France

Les circonstances sont encore floues, mais quatre militaires ont été blessés ce vendredi matin dans une bagarre, qui a éclaté avec un autre groupe à la sortie d'une boîte de nuit de Toulouse, rue Denfert-Rochereau, près du boulevard de Strasbourg. 

Les soldats âgés de 18 à 23 ans appartiennent au 1er RCP de Pamiers. Ils ont passé la soirée à titre privé dans la discothèque l'Opium où, aux dires du gérant, "tout s'est passé normalement". Les enquêteurs précisent, eux, qu'il y aurait bien eu une première altercation dans la boîte de nuit et que la bagarre s'est ensuite poursuivie dans la rue après intervention des vigiles.  

Le motif de la bagarre reste flou

La police essaie encore à ce stade de déterminer ce qui s'est passé. Il y a eu des coups de poing et de coups de couteau précisent les enquêteurs. Les 4 militaires étaient habillés en civil, ils n'étaient pas en service. Ils se sont retrouvés face à un autre groupe d'hommes. On ne sait pas encore combien. _"A ce stade rien n'indique qu'il s'agit d'une agression contre des militaires"_précise le procureur de la république de Toulouse, Dominique Alzéari. Rien n'établit que les victimes ont été visées en leur qualité de soldats. On ne connait pas non plus le motif de cette bagarre.

Tous les blessés sont sortis de l’hôpital 

Les quatre militaires en civil ont été blessés. Trois d'entre eux ont été hospitalisés dont l'un dans un état jugé très grave dans un premier temps. Mais ce jeune homme de 18 ans a finalement pu quitter l’hôpital comme les autres dans la journée, de source policière.

Une enquête est ouverte et à la mi-journée aucun suspect n'avait été interpellé. 

La boîte de nuit, l'une des plus grosses de l'hyper-centre toulousain, est fréquentée par de très jeunes gens. - Radio France
La boîte de nuit, l'une des plus grosses de l'hyper-centre toulousain, est fréquentée par de très jeunes gens. © Radio France - Bénédicte Dupont

Les pompiers ont été appelés à 04h30. Les quatre hommes ont été transportés sur les hôpitaux de Purpan et Rangueil.