Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Disparition de Delphine Jubillar

Quatre mois après la disparition de Delphine Jubillar, Cagnac-les-Mines dans l’attente d’un épilogue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Alors que l’enquête ne semble pas avoir fait d’avancée significative dans la disparition de Delphine Jubillar, le village de la jeune femme est toujours marqué. Les habitants espèrent surtout savoir un jour ce qui s’est passé.

Depuis quatre mois les habitants du village de Cagnac dans le Tarn cherche Delphine Jubillar.
Depuis quatre mois les habitants du village de Cagnac dans le Tarn cherche Delphine Jubillar. © Radio France - SM

Cela fera quatre mois cette semaine qu’a disparu Delphine Jubillar. La jeune femme de 33 ans n’a plus donné de nouvelles depuis la nuit du 15 au 16 décembre. Quatre mois de questions, de recherches, d’inquiétudes pour les proches de l’infirmière mère de deux enfants. Et quatre mois sans réponses aussi alors que beaucoup espèrent que les jours à venir seront décisifs. 

D’abord parce que Cédric Jubillar, le mari de Delphine, devrait être entendu sous peu pour la première fois par un juge. Un moment important évidemment. Et alors que les enquêteurs continuent de travailler discrètement, les magistrats attendent beaucoup de cette audition. L’occasion de vérifier des détails d’emploi du temps, de le faire réagir à certains témoignages. La confrontation pourrait permettre "un déclic" dit même une source proche de l’enquête.   

"Il faut que les choses avancent." 

"De toute façon, il faut que ça avance" dit l’avocat des frères et sœur de Delphine Jubillar. « C’est tellement long », précise Maître Nakache-Arfi, qui a vu ses clients ce week-end. Et on sent, sans qu’il insiste, que lui aussi attend beaucoup de l’audition à venir. Et il tient à ajouter qu’il salue le travail silencieux des juges qui permet de faire les choses bien. 

Du côté de Cédric Jubillar, son avocat redit que tout lui semble pour le moment normal dans cette enquête qui prend son temps. En revanche, il parle de "cette attente du dénouement très lourde" pour les proches et "des tensions créées au sein de la famille par les témoignages qui accusent son client". 

Une "fin" pour cette affaire 

Dans le village, ces quatre mois semblent interminables. Surtout, beaucoup aimeraient ne plus parler de cette disparition, que ce ne soit plus un sujet. Mais évidemment, le temps qui passe rend chaque jour l’énigme plus mystérieuse… "On pensait que quatre mois après on l’aurait retrouvée. C’est long tellement long", insiste Monique. 

Et Anaïs va même plus loin. Pour elle, cette affaire doit trouver un épilogue pour que le village retrouve la paix. "Il faut que ce soit fini cette histoire. Ça pèse dans le moral du village. Pour la famille, pour nous, pour le village, il faut que ce soit finit. Il faut une fin." 

Comparaison avec Aurélie Vaquier 

Certains mêmes pensent que maintenant, on ne saura jamais. "On ne verra pas la fin. Il y a eu tellement d’hypothèses. Vous savez, on ne saura jamais, ou tard, très tard", précise Robert. 

Mais il y a quelques jours, on a retrouvé Aurélie Vaquier dans l’Hérault, une raison de plus de penser à Delphine. "Les enquêteurs l’ont retrouvé plus vite que Delphine. Est-ce que son mari aurait fait pareil ?" s’interrogent des jeunes femmes. Et alors que d’autres affaires se résolvent, l’inexplicable à Cagnac ravive les peurs du début pour ces femmes qui disent ne plus oser sortir. Et les gendarmes assurent continuer un travail d’enquête minutieux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess