Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Quatre personnes interpellées à Epinal pour des faits de séquestration aggravée et tentative de séquestration

jeudi 27 septembre 2018 à 16:27 - Mis à jour le jeudi 27 septembre 2018 à 17:54 Par Nathalie Broutin et Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

Quatre personnes ont été mises en examen ce jeudi 27 septembre à Epinal dans les Vosges pour des faits de séquestration aggravée et tentative de séquestration à l'encontre de trois personnes, dont l'une aurait porté plainte pour viol.

Le commissariat d'Epinal est en charge de l'enquête
Le commissariat d'Epinal est en charge de l'enquête © Radio France - Victor Vasseur

Épinal, France

A Epinal dans les Vosges quatre personnes sont mises en examen ce jeudi 27 septembre pour des faits de séquestration aggravée et tentative de séquestration à l'encontre de trois personnes, dont l'une aurait également porté plainte pour viol. 

Les victimes sont un couple et une femme. Les faits se sont produits entre le 22 et le 25 septembre (entre samedi et ce mardi) dans le quartier de la gare à Epinal. 

A l'origine des transactions de drogue pas honorées 

Selon un avocat de l'un des suspects, Maître David Collot, " ce dossier prend racine sur un fond d'affaire de stupéfiants. Des transactions qui n'auraient pas été honorées par un client, ensuite un vendeur qui aurait voulu se faire justice lui même et qui aurait eu un comportement à tout le moins violent sur ses clients". 

Les mis en examen sont agés d'une trentaine d'années .