Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drame de l'Ehpad du l'Herm : quatre personnes en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

L'enquête se poursuit dans le dossier de l'Ehpad du Lherm (Haute-Garonne) où cinq résidents sont décédés des suites d'une intoxication alimentaire en avril 2019. Quatre personnes ont été placées en garde à vue en début de semaine.

Cinq pensionnaires sont morts d'intoxication alimentaire dans cet Ehpad en avril 2019.
Cinq pensionnaires sont morts d'intoxication alimentaire dans cet Ehpad en avril 2019. © Radio France - Mathieu FERRI

Il y a un peu moins de deux ans, cinq personnes âgées sont décédées à l'Ehpad La Chêneraie au Lherm, au sud de Toulouse. Ils ont succombé à une intoxication alimentaire. D'après nos informations, quatre personnes ont été placées en garde-à-vue dans ce dossier cette semaine, dont un ancien membre de la direction. Le parquet confirme ces auditions faites par des gendarmes sur commission rogatoire d'un juge d'instruction. Il n'y a pas à ce stade de déferrement devant un juge ou de mise en examen.

Résultat des expertises

Selon La Dépêche du Midi, il s'agirait plus précisément de l'ancien directeur de l'Ehpad, le responsable-qualité, et de deux cuisiniers.

Pour l’avocat d’une des familles Pierre Le Bonjour, ces gardes à vue sont totalement logiques. "L’enquête bouge beaucoup en ce moment. On a le résultat des expertises qui ont été menées avec minutie", détaille t-il. Et c’est donc normal que les auditions des mises en cause soient lancées. L’avocat insiste aussi "pour le moment, il n’y a pas eu de garde à vue dans le dossier. Les magistrats vont faire le tri. Ils vont vérifier si un tel n’a pas fait son travail ou si un tel n’a pas pu faire son travail parce qu'il n’en avait pas les moyens." 

La salade périgourdine en question

Les familles de victimes estiment depuis le début qu’il y a eu un problème sur la chaîne du chaud et du froid pointant du doigt notamment la machine censée maintenir ces plats à température et n'ayant jamais fonctionné. Les victimes avaient ingurgité pour dernier repas une salade périgourdine.

Les investigations se poursuivent dans le cadre de cette affaire suivie des chefs d'homicides et blessures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence, ainsi que mise sur le marché d'une produit d'origine animale ou une denrée en contenant préjudiciable à la santé.

L'Ehpad du Lherm est géré par le groupe Korian qui l'a repris peu avant le drame. Korian ne souhaite pas communiquer sur le dossier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess