Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre policiers blessés lors de violences urbaines samedi soir dans le quartier de la Madeleine à Evreux

Des scènes de guérilla urbaine samedi soir à Evreux. Dans le quartier de la Madeleine, des tirs de mortiers d'artifices à l'encontre des policiers. Quatre d'entre eux sont blessés. L'un aura 21 jours d'ITT.

Une voiture de police la nuit (image d'illustration).
Une voiture de police la nuit (image d'illustration). © Radio France - Lionel VADAM

Nuit de violences urbaines à Evreux. Des policiers ont été pris à parti samedi 3 avril dans le quartier de la Madeleine. Une vingtaine puis une quarantaine de jeunes habitants selon UNSA Police ont fait usage de mortiers d'artifice pour s'en prendre aux forces de l'ordre, venus après un appel au rassemblement sur un réseau social. Quatre policiers sont blessés dont un, un homme de 40 ans, avec 21 jours d'ITT. Six jeunes de 12 à 20 ans ont été placés en garde à vue. Le plus jeune parmi les interpellés a été remis en liberté ce dimanche matin.

Un appel sur internet pour "en découdre"

Tout commence par un message envoyé sur un réseau social avec un appel au rassemblement samedi soir quartier de la Madeleine. Il est demandé d'apporter mortiers, cailloux et cocktails Molotov. 

Une vingtaine de policiers se rendent alors dans le quartier peu avant 21h30, l'heure du rendez-vous. Une vingtaine puis une quarantaine de jeunes sont présents. S'en suit une guérilla urbaine avec lancers de cailloux et une vingtaine de tirs de mortiers d'artifice. Des poubelles brûlent, une camionnette en stationnement prend feu. 

Récit de la nuit de violences dans un quartier d'Evreux samedi soir

Des renforts de police arrivent de Mantes-la-Jolie mais le bilan est lourd. Quatre agents sont blessés dont un avec 21 jours d'ITT. L'un des blessés a le tendon de la main arraché, notamment. Le retour au calme ne se fera qu'aux alentours de 1h30 du matin dimanche. Une enquête est ouverte.

73 policiers déployés dimanche soir

Gérald Darmanin, dans un communiqué, condamne avec fermeté les violences ayant eu lieu à Evreux. 73 policiers sont déployés ce dimanche soir pour faire respecter "l'ordre républicain". 

Le ministre de l'Intérieur annonce également l’affectation de cinq policiers supplémentaires. Ils seront affectés en 2021 à la CSP circonscription de sécurité publique d’Evreux dont trois dès le mois de mai. Des policiers de terrain, au contact de la population ce qui permettra, selon le ministère, de mener des opérations contre les trafics de stupéfiants notamment.

Yoann Leandri, secrétaire régional adjoint de l'UNSA Police région ouest

Mais pour l'UNSA Police, ce n'est pas assez. "C'est beaucoup trop peu, c'est le triple qu'il faudrait. Les collègues à Evreux en ont ras-le-bol. Ils veulent bosser en sécurité avec des effectifs et des moyens suffisants. Le renfort de 73 policiers ce dimanche soir est une bonne chose mais c'est temporaire. Le jour où ils vont partir on va se retrouver dans le même scénario", explique Yoann Leandri, secrétaire régional adjoint de l'UNSA Police région ouest. Le syndicat condamne ces violences et espère une réponse pénale à la hauteur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess