Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre postes enfin pourvus au tribunal de Saint-Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Saint-Étienne, France

Une vice-présidente au tribunal de grande instance et une vice-présidente au tribunal d’instance vont être nommées en janvier à Saint-Etienne, d'après le Journal officiel. Deux agents supplémentaires vont aussi venir renforcer les personnels de greffe.

Le palais de justice de Saint-Etienne.
Le palais de justice de Saint-Etienne. © Radio France - Yves Renaud

Enfin des postes pourvus au tribunal de Saint-Etienne. Il y a six mois, à l’occasion de l’audience solennelle d’installation, le 25 septembre 2017, la présidente du tribunal de grande instance, Pascale Vernay, avait mis en avant les nombreux postes vacants au TGI stéphanois. Sur un effectif théorique de 164 postes, 129 étant effectivement pourvus. 

Une "attention particulière " pour la juridiction stéphanoise

Ces difficultés ont visiblement entendues puisque mardi 19 décembre, via le Journal officiel, la ministre de la Justice Nicoles Belloubet a annoncé qu'une "attention particulière a été portée à la juridiction de Saint-Etienne" pour l'attribution de nouveaux moyens. Dans les faits, à compter de janvier, une première vice-présidente au tribunal de grande instance et une vice-présidente au tribunal d’instance seront nommées.  Il y aura aussi deux agents supplémentaires pour renforcer les personnels de greffe.

Une bonne nouvelle pour le député PS de la Loire Régis Juanico, qui avait interpellé il y a quelques semaines la ministre. En revanche,  Frédéric Paris, premier vice-président du TGI de Saint-Etienne et délégué régional du Syndicat de la magistrature à Saint-Etienne, estime que malgré ces nominations, le compte n'y est pas. 

Selon la ministre de la Justice, quatre autres postes actuellement vacants au greffe seront proposés dans le cadre de la commission administrative paritaire de mobilité de fin d’année, pour une prise de fonction au 1er mars 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess