Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Qui en veut aux chats d'un refuge nîmois ?

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu
Nîmes, France

Mardi matin, un chat du refuge Chats Z'amours de Nîmes a été retrouvé mort, victime d'atroces violences. C'est le deuxième chat tué en deux semaines. Les bénévoles de plusieurs associations se relaient au refuge pour monter la garde.

Deux chats du refuge nîmois ont été sauvagement tués en 2 semaines
Deux chats du refuge nîmois ont été sauvagement tués en 2 semaines © Radio France - François MADEUF

Depuis deux semaines, les bénévoles de Chats Z'amours, au sud de Nîmes, ont du mal à dormir tranquille. Pour Patricia, la propriétaire des lieux, quelqu'un en veut à ses chats. Une quarantaine de matous, peut-être plus, vivent à l'abri dans ce jardin. Mais depuis plusieurs mois, leur sécurité est menacée.

"Tout a commencé il y a un an et demi, raconte Patricia. On a retrouvé une chatte pendue, mais on a pu la sauver." Il y a deux semaines, une autre chatte, pendue elle aussi, est découverte près du refuge.

Et l'horreur continue jusqu'à ce mardi, où des voisins alertent Patricia : Ils ont trouvé un chat à l'agonie dans leur jardin.

Une attaque extrêmement violente

Un examen du vétérinaire, le Dr Line Boschetti, confirme un acte criminel. Le rapport décrit même de "traumatismes multiples et sévères (...) ayant même engendré des actes de déchirure sur le colon". Une barbarie qui bouleverse les bénévoles du refuge.

Le vétérinaire atteste de la violence extrême subie par la chatte - Radio France
Le vétérinaire atteste de la violence extrême subie par la chatte © Radio France - François MADEUF

Qui s'est défoulé sur ce pauvre chat ? Une plainte a été déposée au commissariat. Une enquête devrait être ouverte.

Laeticia, du collectif Défense Animaux 30, qui vient en aide au refuge, aimerait une présence policière sur place : "On ne demande pas des rondes toutes les heures, mais qu'ils passent de temps en temps. En attendant, on se prépare à se relayer de nouveau pour ne pas les laisser, parce qu'on appréhende qu'il se passe encore quelque chose."

Le collectif Défense Animaux 30 et l'association Chats Z'amour organise un rassemblement de soutien au refuge vendredi à 17h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu