Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Faits divers – Justice

Qui est Alain Bertoncello, originaire de Haute-Savoie, mort au combat lors de la libération d'otages au Burkina Faso ?

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

Le maître Alain Bertoncello est l'un des deux commandos Marine morts dans la nuit du 9 au 10 mai au Burkina Faso Cette opération militaire a permis de sauver quatre otages, dont deux Français.

Le maître Alain Bertoncello (à d.) et le maître Cédric de Pierrepont
Le maître Alain Bertoncello (à d.) et le maître Cédric de Pierrepont - Marine Nationale

Deux militaires français sont morts dans la nuit du 9 au 10 mai lors d'une opération militaire au Burkina Faso. Les forces spéciales françaises ont libéré quatre otages lors de cette intervention dans un campement djihadiste - deux Français enlevés le 1er mai au Bénin une Américaine et une Sud-coréenne -ont annoncé ce vendredi les autorités. Le campement a été découvert grâce à des renseignements américains. C'est dans un échange de coups de feu que les deux Français sont morts.

Il faisait partie du très prestigieux commando Hubert

Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des "opérations spéciales" faisaient partie du prestigieux commando Hubert de la Marine nationale.  Il s'agit de l'une des unités les plus sélectives de l'armée française. Ceux qui en font partie, une centaine d'hommes seulement, sont spécialistes à la fois de l'armée de terre, de la marine et de l'armée de l'air, autant nageurs de combat que parachutistes. Ils sont spécialisés dans le contre terrorisme et la libération d'otages.

Des études au lycée Baudelaire d'Annecy

Selon nos informations, Alain Bertoncello est originaire de Haute-Savoie. Sa famille et notamment ses parents tous les deux professeurs réside toujours à Montagny-les-Lanches, près d'Annecy. 

Son papa confie à France Bleu Pays de Savoie qu'avant sa carrière militaire, Alain Bertoncello, né en 1991, aimait déjà les sports de nature (ski, vélo...). Le jeune garçon, dernier d'une famille de trois enfants était scolarisé en option sport au lycée Baudelaire à Annecy, situé en face du 27e bataillon de chasseurs alpins. Malgré cette proximité, il ne rejoindra pas le BCA. 

Montagny-les-Lanches sous le choc

A 20 ans, il intègre l’école de maistrance avant de réussir dès l’année suivante le stage commando en tant que fusilier marin. Après avoir obtenu le brevet de nageur de combat en 2017, il a rejoint le commando Hubert, basé à Saint-Mandrier dans le Var. 

"Avec l'Armée, il avait trouvé sa voie", indique la maire de Montagny-les-Lanches. "Ici, nous sommes tous sous le choc, poursuit Monique Pimonow. J'ai connu Alain tout petit à l'école du village. C'est un gamin de Montagny. En s'engageant il voulait rendre service. Il a pris des risques pour sauver quatre personnes."  

Alain Bertoncello était intervenu pour protéger les intérêts maritimes de la France aux Seychelles, puis dans des opérations extérieures au Qatar, au Levant et au Sahel, où il se trouvait comme son frère d’armes depuis le 30 mars. 

Il était titulaire d’une citation à l’ordre du régiment avec attribution de la Médaille d’or de la Défense nationale et était décoré de la Médaille d’Outre-mer pour le Moyen-Orient ainsi que de la Médaille d’argent de la Défense nationale”, précise la Marine nationale. Dans sa vie privée, il était pacsé avec une jeune femme qui travaille dans les services de santé des Armées.

Il a donné sa vie pour sauver des otages

Ce vendredi après-midi le président Emmanuel Macron "s'incline avec émotion et gravité devant le sacrifice de nos deux militaires, qui ont donné leur vie pour sauver celles de nos concitoyens" et "adresse ses sincères condoléances à leurs familles". "Toute la Nation s’incline devant leur courage", écrit la ministre des Armées Florence Parly. 

  - Visactu
© Visactu
  - Visactu
© Visactu