Faits divers – Justice

L' auteur de la gifle à Manuel Valls condamné à 3 mois de prison avec sursis

Par Johan Moison, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu mercredi 18 janvier 2017 à 15:40 Mis à jour le mercredi 18 janvier 2017 à 23:04

 Nolhan L. qui a giflé Manuel Valls à Lamballe réalise une quenelle sur la photo de profil de son compte Facebook
Nolhan L. qui a giflé Manuel Valls à Lamballe réalise une quenelle sur la photo de profil de son compte Facebook © Radio France - Capture d'écran

Placé en garde à vue pour "violences sans incapacité de travail sur une personne chargée d'une mission de service public", Nolan, le jeune homme de 18 ans qui a giflé Manuel Valls mardi à Lamballe, a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d'intérêt général.

La circonstance aggravante de préméditation a été retenue.

"C'est une peine disproportionnée", selon Marie-Françoise Blot l'avocate du jeune homme.

Le jeune homme comparaissait selon la procédure de reconnaissance préalable de culpabilité. "Pourquoi pas un rendez-vous avec Manuel Valls pour apaiser les choses? " glisse l'avocate du jeune homme en sortant du palais de justice de Saint- Brieuc.

Dans la petite commune où Nolan a grandi et où son grand-père a été maire pendant de nombreuses années, ceux qui le connaissent sont tombés des nues en le voyant à la télévision gifler Manuel Valls.

Je l'ai tout de suite reconnu, j'ai été choqué" - Un voisin

Je l'ai tout de suite reconnu, j'ai été choqué", raconte un voisin de son père. "C'est un gamin gentil issu d'une famille bien, je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête" !

"Il n'y avait pas de volonté de nuire", selon Marie-Françoise Blot

Proche de l'extrême-droite bretonne?

Le jeune homme, qui a dit "ici c'est la Bretagne" en giflant l'ancien Premier ministre, affiche sur son compte Facebook un drapeau breton avec le sigle "guerriers celtiques" et accompagné du slogan "vive la Bretagne non-occupée". Présenté comme proche de l'extrême droite bretonne par l'entourage de Manuel Valls, les enquêteurs ont cherché à déterminer son degré d'implication dans cette mouvance.

"Il n'est absolument pas d'extrème droite", dit son avocate

C'est un provocateur un peu paumé, dit un de ses amis

Sur sa photo de profil le jeune homme réalise une quenelle, geste antisémite popularisé par Dieudonné. "C'est un provocateur un peu paumé', précise un de ses amis. Ami qui ajoute qu'il a "déjà manifesté contre l'aéroport Notre-Dame des Landes". Nolan a déjà reçu un rappel à la loi pour consommation de stupéfiants.