Faits divers – Justice

Quimperlé : un braqueur poli mais pas très futé

Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel et France Bleu mardi 19 janvier 2016 à 21:17

L'enquête de gendarmerie se poursuit.
L'enquête de gendarmerie se poursuit. © Radio France - Sebastien Jarry

L'homme d'une trentaine d'années a voulu cambrioler la maison de la presse qui se trouve juste à côté de la gendarmerie de Quimperlé mardi. Après avoir usé d'une formule de politesse, il repart bredouille.

On connaissait le Gentleman cambrioleur de Dutronc, il semble bien qu'il ait fait des émules à Quimperlé ! Mais le butin n'est pas au rendez-vous, puisque le malfaiteur a été mis en fuite par le gérant de la boutique, peu avant 7 heures du matin ce mardi.

"S'il vous plait?", a poliment demandé le braqueur

Le commerçant est poliment interpellé par un homme encagoulé qui entre dans la boutique : "S'il vous plait?". Lui pense qu'il s'agit simplement d'un motard qui n'a pas enlevé sa cagoule, il fait nuit et froid. Alors il lui demande de la retirer et lui dit tranquillement qu'il va s'occuper de lui. 

C'est là que l'homme d'une trentaine d'années sort une arme, dont on ne sait pas encore si elle est factice. Le propriétaire de la maison de la presse ne se démonte pas et lui lance "pas de problème, j'appelle les gendarmes"!  

La caserne des gendarmes est à moins de 10 mètres

Il faut dire que la caserne des militaires est à 10 mètres de là, il ne l'a sans doute pas vue dans le noir. Alors le braqueur déçu rebrousse chemin, à pied. Une attaque avortée qui semble bien amateur et que les gendarmes espèrent résoudre rapidement.