Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Radar dégradé en Haute-Saône : un homme pris en flagrant délit

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Un automobiliste haut-saônois de 25 ans sera présenté en comparution immédiate mardi prochain devant le tribunal correctionnel de Vesoul. Vendredi 27 septembre, à 4h20 du matin, il a été pris en flagrant délit de dégradation d'un radar tourelle, à Cult en Haute-Saône.

Radar Cult: la voiture qui a servi à tirer le mât
Radar Cult: la voiture qui a servi à tirer le mât - Gendarmerie Nationale

Cult, France

Les gendarmes du PSIG de Gray en Haute-Saône ont interpellé dans la nuit de jeudi à vendredi, sur la départementale 67, à Cult entre Marnay et Gray, un homme en train de dégrader un radar tourelle. Alors que les gendarmes avaient commencé à surveiller la zone proche du radar de façon discrète dès 1h du matin, à 4h20 l'homme avait arrêté son véhicule 4x4, avait sanglé le mât du radar, et avait commencé à le plier. I

L'individu a été pris en flagrant délit de dégradation et placé en garde à vue. Déjà condamné par le passé pour dégradations de biens publics, l'homme a été placé en détention provisoire en attendant sa comparution immédiate mardi à 13h.

Le mât du radar de départementale 67 avait été accroché au véhicule pour être arraché. - Aucun(e)
Le mât du radar de départementale 67 avait été accroché au véhicule pour être arraché. - Gendarmerie nationale

Le procureur de la république Emmanuel Dupic et le colonel Faucon, commandant du groupement de gendarmerie de la Haute-Saône, ont tenu une conférence de presse cet après-midi pour expliquer que "s'en prendre aux radars c'est favoriser des comportements dangereux"

En Haute-Saône depuis le début de l'année, il y a eu 98 accidents corporels sur les routes du département, contre 80 l'an passé à la même époque. Les routes de Haute-Saône ont fait 11 morts depuis janvier 2019. Pour 40% de ces accidents, la vitesse est la cause principale.

Le procureur de la République rappelle que, pour ces faits de dégradation de radar, l'homme encourt une peine de cinq ans de prison. Vu son profil, le magistrat demande une incarcération, en attendant la comparution immédiate mardi à 13h. L'homme est chauffeur routier. Emmanuel Dupic précise que cet acte n'est aucunement lié aux gilets jaunes.

Les radars surveillés par la gendarmerie

Pour sa part le colonel Faucon rappelle que jours et nuits, les radars sur les routes de Haute-Saône font l'objet d'une surveillance discrète par ses hommes. 

Le radar de Cult sur la D67 avait été détruit  le 15 septembre, 3 jours seulement après sa mise en service le 12 septembre 2019. Il venait juste d'être remis en service dans la journée précédant cet acte de vandalisme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu