Faits divers – Justice

Radars : "On fait de l'argent mais on ne fait pas de sécurité", Pierre Chasseray de "40 millions d'automobilistes"

Par Lucas Valdenaire, France Bleu Provence mardi 1 août 2017 à 9:06

"On a inventé des nouveaux types de radars qui font fureur sur la route" - Pierre Chasseray, de l'association "40 millions d'automobilistes".
"On a inventé des nouveaux types de radars qui font fureur sur la route" - Pierre Chasseray, de l'association "40 millions d'automobilistes". © Maxppp - Dominique André

Les radars flashent de plus en plus : + 26% l'an dernier en France. Selon Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes", ce n'est pas la sécurité "mais surtout la rentabilité qu'on a amélioré". Il était l'invité de France Bleu Provence ce mardi matin.

Les radars fonctionnent toujours aussi bien. Le nombre d'automobilistes flashés a augmenté de 26% l'an dernier en France. Le radar de Puget-sur-Argens sur l'A8 dans le Var est un champion régional : il a flashé plus de 116 000 fois en 2016, soit plus de 300 fois par jour.

"J'ai mal pour vous !"

Selon Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes", _"l'Etat a voulu relever l'efficacité des radars et je mets le mot "efficacité" entre guillemets parce que c'est surtout la rentabilité qu'on a amélioré."_ D'après lui, ces chiffres s'expliquent d'abord par une hausse du nombre de radars sur les routes françaises.

"On a inventé de nouveaux types de radars qui font fureur sur la route. Si vous allez du côté de l'A9 vers Montpellier, j'ai mal pour vous. Un radar a flashé 470 000 dans l'année, ça fait 1 500 fois par jour, c'est de la folie !"

"Aucune tolérance"

Selon Pierer Chasseray, il y a beaucoup trop de radars : "l'Etat rivalise d'ingéniosité pour inventer des moyens de prendre les Français sur un petit kilomètre/heure de trop. Dans tous les pays européens, les petits excès de vitesse ne sont pas sanctionné du tout.

Je ne parle pas des excès de 40 km/h. Là, on a joué, on est pris, on a perdu. Je vous parle des petits excès de vitesse. En France, il n'y a pas de marge de tolérance ! Il y a une marge technique imposée par les fabricants de matériel mais il n'y a aucune tolérance !"

"On a flashé plus de 26 millions de fois sur la route, c'est délirant," selon Pierre Chasseray.

Le délégué général de l'association assure que l'Angleterre est sur le podium de la sécurité routière : "elle a fait le choix de ne pas punir les petits excès de vitesse considérant qu'ils ne sont pas accidentogènes. L'Angleterre récolte 100 millions par an. La France près d'un milliard. Cherchez l'erreur."

"En France, on fait de l'argent, mais malheureusement on ne fait pas de sécurité."

"26 millions de flashs en un an"

"A la limite on pourrait dire : bon OK, on a plumé les Français dans leur compte en banque, mais il n'y a plus de morts sur la route. Or, ce n'est pas le cas. On a jamais autant flashé !"

On a flashé plus de 26 millions de fois sur la route, c'est délirant. Si bien que je vais peut-être rebaptiser mon association 40 millions de flashés. Et on se retrouve avec des chiffres de la mortalité routière à la hausse.

À lire également :