Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Faits divers – Justice

Ralentissement iPhone : une enquête ouverte contre Apple pour "obsolescence programmée" et "tromperie"

lundi 8 janvier 2018 à 21:41 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire visant Apple sur des soupçons d'"obsolescence programmée" et "tromperie" de certains modèles iPhone du géant américain, accusé d'en réduire volontairement les performances, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Apple visé par une enquête préliminaire pour "obsolescence programmée"
Apple visé par une enquête préliminaire pour "obsolescence programmée" © AFP - Elijah Nouvelage

Le parquet de Paris a ouvert une enquête contre Apple pour "obsolescence programmée" alors que le groupe américain a reconnu avoir volontairement ralenti le fonctionnement d'anciens modèles de son produit vedette iPhone.

Conséquence de la plainte de l'association Halte à l'obsolescence programmée

L'enquête ouverte le vendredi 5 janvier et confiée au service national des enquêtes de la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vise également des faits de "tromperie". Elle fait suite à la plainte de l'association Halte à l'obsolescence programmée (HOP), déposée le 27 décembre.

Visé par plusieurs procédures judiciaires aux Etats-Unis et par un flot de critiques d'utilisateurs s'estimant dupés, Apple a présenté ses excuses après avoir reconnu le 20 décembre que certaines mises à jour de son système d'exploitation avaient pour effet de ralentir le fonctionnement d'anciennes versions de son iPhone afin d'en préserver les batteries.