Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rallye de la Drôme : une commissaire de course percutée par l'un des pilotes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère

Une femme de 46 ans a été gravement blessée ce samedi suite à la sortie de route d'un des pilotes du Rallye de la Drôme Paul-Friedman. Elle a été héliportée à Grenoble. Son pronostic vital est engagé.

Pompiers de la Drôme (photo d'illustration)
Pompiers de la Drôme (photo d'illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Saint-Jean-en-Royans, France

Vers 17h30 ce samedi, dans les alentours de Saint-Jean-en Royans (Drôme), un des pilotes engagé sur le Rallye de la Drôme Paul-Friedman a perdu le contrôle de son véhicule. Il devait réaliser un freinage compliqué après une descente donnant sur un virage serré. Trois commissaires de course présents sur le bord de la route ont été fauchés.

Deux s'en sortent avec quelques blessures mineures, mais une femme de 46 ans, originaire de l'Isère, est gravement blessée. Elle a subi des graves traumatismes crânien et thoracique. Son pronostic vital est engagé. Elle est donc héliportée vers le CHU de Grenoble en urgence.

Un problème mécanique ?

L'enquête ne fait que démarrer pour comprendre les causes de l'accident. "C'est un fait de course a priori, explique Philippe Champagne, secrétaire général de l'ASA Drôme, association organisatrice du rallye. Je ne sais pas si ça vient de l'auto ou si c'est une faute [de pilotage]. Il est encore trop tôt pour le dire."

Le pilote roulait dans une catégorie très disputée. Il était déjà passé à deux reprises à l'endroit de l'accident sans avoir de problèmes. "La course amène la faute, il ne faut pas se leurrer, indique Phillippe Champagne. Mais ça peut-être aussi un blocage de roues ou quelque chose qui n' a pas fonctionné au moment du freinage. Tout peut arriver."

La course a été suspendue le temps d'évacuer la victime. Certaines manches ont pu se dérouler ce samedi soir quand d'autres ont été décalées à ce dimanche matin.