Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un rassemblement contre les violences faites aux femmes à Dijon

dimanche 7 octobre 2018 à 13:09 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

L'appel lancé par Muriel Robin a été suivi partout en France et à Dijon où plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées samedi après-midi devant la mairie.

50 personnes, surtout des femmes, se sont rassemblées ce samedi place de la Libération
50 personnes, surtout des femmes, se sont rassemblées ce samedi place de la Libération © Radio France - Thomas Nougaillon

21000 Dijon, France

Alors que 123 femmes, 34 hommes et 16 enfants sont morts en 2016 en France suite à des violences domestiques et conjugales. Et que dans notre pays une femme continue de mourir tous les 3 jours sous les coups de son conjoint... Ce samedi, place de la Libération à Dijon, l'association Solidarité Femmes 21 a mobilisé 50 personnes pour un rassemblement contre les violences faites aux femmes. Cela fait suite à l'appel lancé dans les médias nationaux par Muriel Robin. 

"La victime doit reprendre confiance en elle et c'est un long travail"

Alors que ces violences ont été proclamées grande cause nationale pour l'année 2018 la comédienne, interprète de Jacqueline Sauvage sur les écrans de télé, dénonce un silence toujours aussi assourdissant à ce sujet. Partout en France des manifestations étaient donc organisées ce samedi. 

A Dijon c'est l'association Solidarité Femmes 21 qui relayait l'opération. Pour sa présidente, Marie Vindy, les femmes victimes de violences peuvent s'en sortir, mais c'est difficile. "Les victimes sont souvent isolées, on le sait, cela fait partie du phénomène car la violence s'installe lorsque la femme a perdu le lien avec sa famille, ses proches. Donc il faut faire un travail pour que la personne reprenne confiance en elle, qu'elle comprenne tous les mécanismes et qu'elle ne se sente plus coupable." 

Marie Vindy

Marie Vindy, présidente de Solidarité Femmes 21 et chroniqueuse judiciaire au Bien Public - Radio France
Marie Vindy, présidente de Solidarité Femmes 21 et chroniqueuse judiciaire au Bien Public © Radio France - Thomas Nougaillon

Pas question d'aller contre la volonté des femmes. "Il y a la possibilité d'une plainte pénale contre les hommes violents mais nous n'obligeons jamais une femme à déposer plainte. De même on n'oblige jamais une femme à quitter son conjoint. Tout cela doit venir de la personne elle-même. C'est pour cela que cela peut être très long, c'est un accompagnement au long cours" conclut Marie Vindy.

"Au début tout se passe bien, puis un jour les coups arrivent"

Chloé, victime de violences, explique comment elle s'est mise en ménage avec un homme qui allait devenir son bourreau. Elle s'est tirée de ce mauvais pas après de longs mois à encaisser les coups et les insultes. 

"Au début tout se passe bien, la personne vous sourit, vous fait rire, se rend indispensable. Et petit à petit vous n'êtes plus libre de faire quoi que ce soit. Les années passent (ma relation a duré sept ans) et les coups viennent, vous tentez de fuir, vous allez chez votre sœur, chez une copine et puis un jour vous appelez le 115, vous partez de chez vous avec un sac et vous vous retrouvez dans un centre d'accueil en essayant d'oublier tout ça." 

Extrait de l'interview accordée à France Bleu par Chloé

Dans l'assistance, Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon ou encore Colette Popard adjointe au maire de Dijon - Radio France
Dans l'assistance, Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon ou encore Colette Popard adjointe au maire de Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

400 femmes suivies chaque année par Solidarité Femmes 21

En Côte-d'Or ce sont 6 à 700 femmes qui prennent contact avec Solidarité Femmes 21 chaque année et environ 400 qui sont suivies annuellement par l'association Solidarité Femmes 21 pour des faits de violences conjugales ou domestiques. Si vous êtes témoins ou si vous êtes victimes de ce genre de violences: composez le 3919 un numéro national d'aides.  

471.000 signataires pour la pétition de Muriel Robin au plan national

Quant à Muriel Robin, signataire avec 87 autres personnalités, d'une tribune dans le Journal du dimanche, elle a également lancé une pétition en ligne intitulée "Sauvons celles qui sont encore vivantes". Ce samedi à la mi-journée le texte avait recueilli près de 471.000 signatures électroniques!

  • Ce lundi 8 octobre 2018 sur France Bleu Bourgogne (98.3 ou 103.7) vous entendrez à 8h11 l'émouvant témoignage de Chloé. Victime de violences conjugales elle a réussi, à force d'un impressionnant courage, à reconstruire sa vie, loin de son agresseur.

Chloé, l'interview, à "La Une" de France Bleu Bourgogne ce lundi