Infos

Manifestation de policiers devant les arènes de Nîmes

Par Najat Essadouki et Camille Payan, France Bleu Gard Lozère mercredi 19 octobre 2016 à 19:08

Rassemblement spontané de policiers devant les arènes de Nîmes
Rassemblement spontané de policiers devant les arènes de Nîmes © Radio France - Najat Essadouki

Des policiers se sont rassemblés spontanément ce mercredi devant les arènes de Nîmes. Une nouvelle fois, ils ont voulu exprimer leur solidarité avec leurs collègues agressés en région parisienne le 8 octobre dernier.

"Une manifestation spontanée". Le rassemblement est l’œuvre de quelques policiers, les syndicats n'étaient même pas au courant. Pour s'organiser, les policiers nîmois se sont appelés, ont envoyé des sms toute la journée pour faire venir un maximum de leurs collègues. Un seul message : "Tous aux arènes à 17h."

À 17h pile, des fourgons et voitures banalisées ont stationné sur le parvis. Une cinquantaine de policiers étaient présents, des hommes et des femmes en uniforme ou en civil, brassard orange "Police" autour du bras. Sans s'exprimer, devoir de réserve oblige, les policiers se sont mis dos aux passants comme pour signifier qu'ils étaient pris pour cibles.

Dans le Gard aujourd'hui, il y a 587 policiers, les syndicats aimeraient obtenir 45 agents supplémentaires. La demande a été formulée, mais certains postes ne sont déjà pas remplacés. Après le rassemblement la semaine dernière en soutien aux policiers de l'Essonne, Manuel Valls, le Premier ministre, avait annoncé une série de mesures.

Des mesures qui ne suffisent pas pour les syndicats. Pour David Leyraut, secrétaire régional (Occitanie) du syndicat Aliance, les policiers sont à bout. Ils craignent pour leur vie au quotidien :

"Quand on part au travail, on ne sait pas dans quel état on va rentrer chez nous, si on rentre chez nous."

Pour David Leyraut, secrétaire régional (Occitanie) du syndicat Aliance.

Invité et ligne ouverte ce jeudi sur France Bleu Gard Lozère

Eric Massol , le secrétaire départemental du syndicat de police Unité SGP-FO Police Gard, sera dans les studios de France Bleu Gard-Lozère à partir de 7h50 ce jeudi matin.

Comprenez-vous le malaise des policiers en France ? Sont-ils réellement en danger ? Est-ce que vous aimez vos policiers ? Dîtes le nous sur la page Facebook de France Bleu Gard-Lozère et rendez-vous sur le répondeur 04 66 36 47 77. Dès 8h10 ce jeudi matin vous avez la parole : 04 66 21 36 37.

Dans les rues de Nîmes, les policiers sont soutenus.

Solidarité avec les policiers

Partager sur :