Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Un rassemblement interreligieux à Saint-Etienne-du-Rouvray après l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Des représentants religieux et une centaine de personnes ont participé à un rassemblement en hommage au professeur tué vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. Cet attentat rappelle celui de 2016 contre le père Hamel.

Les représentants religieux près de la stèle en hommage à Jacques Hamel
Les représentants religieux près de la stèle en hommage à Jacques Hamel © Radio France - Rudy Pupin

Un rassemblement s'est tenu dimanche 18 octobre près de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, là où le père Jacques Hamel a été tué par un terroriste il y a quatre ans, en juillet 2016. Une réaction à la décapitation de Samuel Paty, professeur d'histoire géographie vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. Une centaine de personnes ont répondu à l'appel des représentants des cultes.

Unis contre la barbarie

Les représentants religieux ont déposé une gerbe devant la stèle pour la fraternité, érigée après l'assassinat de Jacques Hamel, en mémoire de Samuel Paty. Ils expriment leur stupeur face à cet acte de barbarie : "C'est terrible parce que les blessures s'ouvrent à nouveau, ici à Saint-Etienne-du-Rouvray. Le fanatisme contre lequel nous disons tous 'non' poursuit son chemin", déplore Monseigneur Lebrun, archevêque de Rouen. "Nous nous sentons concernés. Un homme a abusé de Dieu, a confisqué Dieu. Il faut remplacer la violence par le dialogue et la rencontre avec l'autre". 

"Cela nous rappelle de mauvais souvenirs. C'est un événement ignoble qui s'est déroulé, nous le condamnons. Nous sommes sous le choc mais toujours ensemble, soudés, main dans la main pour le bien de notre pays et de notre société", indique Bachar El Sayadi, Imam et vice-président de l'union des musulmans de Rouen 

L'acte de Conflans-Sainte-Honorine rappelle forcément ce qu'il s'est passé à Saint-Etienne-du-Rouvray. "Cela remue vraiment. Dès que quelque chose comme cela se passe dans le monde, on pense à Jacques, à ce que nous avons vécu ici", explique Anne, une fidèle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess