Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rave party dans l'Yonne : un phénomène stable mais toujours des risques pour les participants

lundi 9 juillet 2018 à 19:19 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Plusieurs centaines de personnes ont participé ce week-end à deux rave party dans l'Yonne, l'une à Serbonnes, l'autre à Thorigny-sur-Oreuse. Beaucoup de participants étaient venus à pied des gares de Sens et Pont-sur-Yonne, dont le trentenaire décédé après avoir été percuté par une voiture.

(ILLUSTRATION) La rave party de Serbonnes du 6 au 8 juillet 2018 a rassemblé plusieurs centaines de personnes
(ILLUSTRATION) La rave party de Serbonnes du 6 au 8 juillet 2018 a rassemblé plusieurs centaines de personnes © Maxppp - Maxppp

Yonne, France

Le piéton mort ce week-end, renversé par une voiture à Gisy-les-Nobles (Yonne), se rendait à une rave party.  Deux événements étaient organisés dans ce secteur du Sénonais, l'un à Serbonnes, l'autre à Thorigny.  Ces rassemblements ont fait venir plusieurs centaines de personnes, le plus souvent d'Ile-de-France. Des "teuffeurs" qui posent des problèmes de sécurité principalement pour eux-mêmes.

"Une centaine de personnes ont cherché à rejoindre le site de Serbonnes. On a un risque majeur d'accident." - Reynald Boismoreau, commandant de la gendarmerie de l'Yonne

Il y a eu un phénomène massif explique Reynald Boismoreau, commandant du groupement de gendarmerie de l'Yonne : "Nous avons identifié que plus d'une centaine de jeunes ont cherché à rejoindre depuis les gares de Sens et de Pont-sur-Yonne le site de Serbonnes, et donc qui terminent leur trajet de quelques kilomètres à pied. Au regard de l'heure, de l'alcool que ces jeunes ont consommé, à l'absence totale de la moindre signalisation aux abords des groupes de piétons, on a un risque majeur d'accident."

Et ceux qui viennent en voiture sont parfois aussi amenés à prendre des risques ajoute Serge Mathé, adjoint au maire de Serbonnes : "la gendarmerie bloque les entrées et sorties de cette route. Alors ils ont trouvé la solution, ils laissent leur voiture en dehors de toute cette zone. Et donc ils repartent à pied." 

Une autre fête électro organisée le même week-end avec une autorisation préfectorale

Des phénomènes qui poussent les autorités à se méfier de  ces rassemblements regrette Jean-Pierre Mollet, le maire de Domats où un festival électro avec 400 personnes était organisé  ce week-end en toute légalité : "quand ils ont su cela, leur réaction a été de dire, il y aura 1.500 personnes donc on interdit. Moi, je m'étais dit, au niveau culturel, on peut laisser les jeunes un peu s'amuser." Une fête finalement déclarée en préfecture donc autorisée qui a aussi fait tourner les commerces du village. D'après le maire de Domats, aucun habitant n'est venu se plaindre des nuisances de cet événement autorisé.

Les rave party, un phénomène stable dans l'Yonne

Concernant les rave party, illégales, sept rassemblements ont été organisées dans l'Yonne depuis le début de l'année.  Un phénomène stable ces dernières années selon la gendarmerie. Le matériel des organisateurs de la rave party de Serbonnes a été saisi par les gendarmes afin d'éviter de nouveaux rassemblements durant les prochains week-ends.