Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Rave-party à Couchey en Côte-d'Or : l'organisateur présumé interpellé et plus de 200 personnes verbalisées

Par

Plus de 200 personnes verbalisées à l'issue de la rave-party à Couchey au sud de Dijon. L'organisateur présumé de la fête illégale a été arrêté il pourrait être poursuivi pour "mise en danger de la vie d'autrui" selon Fabien Sudry, préfet de Côte-d'Or.

La fête s'est terminée tôt ce dimanche matin explique le préfet de Côte-d'Or La fête s'est terminée tôt ce dimanche matin explique le préfet de Côte-d'Or
La fête s'est terminée tôt ce dimanche matin explique le préfet de Côte-d'Or © Radio France - Thomas Nougaillon

La rave party de Couchey au Sud de l'aggomération Dijonnaise est désormais terminée. La fête illégale s'est tenue dans la nuit de samedi à dimanche dans un hangar désaffecté de la société Vial, dans la zone industrielle de la commune. Si l'on évoquait au départ près de 500 participants, les forces de l'ordre estiment finalement à 350 personnes le nombre de ceux et celles qui se sont retrouvés pour danser au son de la musique techno. 

Publicité
Logo France Bleu

150 personnes repoussées à coup de lacrymogènes 

Mais au cours de la soirée les gendarmes ont repoussé à l'aide de gaz lacrymogènes 150 personnes supplémentaires qui souhaitaient rejoindre la fête. En retour de source préfectorale les forces de l'ordre auraient essuyées des jets de pierres. Un hélicoptère a été déployé pour surveiller la zone et tenter de débusquer ceux et celles qui tentaient de contourner le dispositif mis en place. 

La sono saisie, l'organisateur présumé en garde à vue

Vers deux heures du matin les forces de l'ordre ont finit par saisir la sono et une part significative des jeunes a progressivement quitté les lieux explique Fabien Sudry, préfet de Côte-d'Or. Ce dimanche matin une personne était en garde à vue et de nombreux PV ont été distribués. 

loading

Mis en cause pour mise en danger de la vie d'autrui

"Les responsable présumé de la soirée a été interpellé, il est mis en cause par le parquet pour mise en danger de la vie d'autrui". Ce dimanche matin vers 8h il n'y avait "quasiment plus personne" et "207 verbalisations dans le cadre de la crise sanitaire ont été effectuées par les forces de gendarmerie". Le préfet de Côte-d'Or se félicite de l'intervention des forces de l'ordre qui a été selon lui "extrêmement massive et rapide et qui a permis d'enrayer cet événement que je condamne totalement parce qu'il relève de l'irresponsabilité la plus totale". 

Le maire de Couchey, Gilles Carré © Radio France - Thomas Nougaillon

La surprise du maire de Couchey 

Le maire de Couchey, Gilles Carré, explique comment il a été averti de cette fête clandestine. "C'est arrivé vers 7 heures du soir, les gendarmes m'ont appelé parce que des teufeurs cherchaient une gare pour faire leur fête du côté de Fixin. Et en fait de gare c'est ce bâtiment désaffecté qu'ils ont choisi sur Couchey". 

Des participants venus de l'étranger

Dans le courant de la nuit 130 gendarmes, 10 policiers et 30 pompiers ont été mobilisés. Les jeunes gens quant à eux provenaient de toute la Bourgogne mais même au-delà puisque certains véhicules étaient immatriculés dans d'autres régions et d'autres pays. Selon les constations du reporter de France Bleu Bourgogne présent durant le courant de la nuit certains participants venaient même de Suisse.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu