Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rave party : "Je n'ai pas envie qu'Ogeu ou le Haut-Béarn deviennent un spot de la défonce"

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Le maire d'Ogeu-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques) Marc Oxibar est "exaspéré" par la rave party qui s'est déroulée de samedi soir à ce dimanche soir sur un terrain communal, à l'orée du bois d'Ogeu. Environ 200 personnes y ont participé. Il va porter plainte ce lundi.

Les gendarmes ont réalisé des contrôles d'alcoolémie et de drogues pour éviter que des jeunes conduisent sous emprise.
Les gendarmes ont réalisé des contrôles d'alcoolémie et de drogues pour éviter que des jeunes conduisent sous emprise. © Radio France - Mickaël Chailloux

Marc Oxibar se sent impuissant. Le maire d'Ogeu-les-Bains a été réveillé à 3 heures du matin par les gendarmes, dans la nuit de samedi à dimanche, pour lui signaler qu'une rave party - une fête dans la nature, avec un mur d'enceintes - était en train de se dérouler à l'orée du bois, sur un terrain communal, avec 200 personnes environ. "On ne peut rien faire, on est obligé de subir. Il n'y a pas de déclaration, encore moins d'autorisation... D'ailleurs comment pourrait-on autoriser ce genre de fête quand on sait ce qui y circule !", s'exaspère-t-il.

Contrôles d'alcoolémie et de drogues

Il y a donc passé une heure sur les lieux, dans la nuit, avec les gendarmes. Ceux-ci ont réalisé des contrôles d'alcoolémie et de stupéfiants à l'entrée et à la sortie de la fête pour éviter que des jeunes conduisent sous l'emprise d'alcool ou de drogues. Pendant une nuit et un jour, puisque les derniers "teufeurs" ont quitté les lieux en fin de journée ce dimanche. 

J'espère qu'à force, les pouvoirs publics prendront en compte le désarroi des maires face à ce problème et proposeront des solutions. 

Marc Oxibar est d'autant plus énervé que "les fougères ont été saccagées, ce qui signifie une perte sèche pour les agriculteurs. Dans le village et aux alentours une partie de la population commence à être exaspérée parce que ce n'est pas la première fois que cela se produit. Je n'ai pas envie qu'Ogeu ou le Haut-Béarn deviennent un spot de la défonce", prévient-il. 

Il prévoit d'aller porter plainte dès ce lundi et espère que les pouvoirs publics "prendront en compte le désarroi des maires face à ce problème". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess