Faits divers – Justice

Rebondissement dans l'affaire Robert Boulin, l'ancien maire de Libourne mort en 1979

Par Charlotte Coutard, France Bleu Gironde vendredi 11 septembre 2015 à 7:26

Robert Boulin
Robert Boulin © Radio France - Radio France

L'affaire Robert Boulin est relancée, 36 ans après la mort de l'ancien maire de Libourne et ancien ministre du travail. Un témoin semble confirmer la thèse de sa fille, qui parle d'assassinat, et non pas de suicide.

C'est une information révélée ce jeudi par Radio France. Le parquet de Versailles a ouvert une information judiciaire pour arrestation, enlèvement et séquestration suivi de mort ou assassinat, dans l'affaire Robert Boulin. 

L'ancien maire de Libourne, mort il y a 36 ans

L'ancien maire de Libourne et ancien ministre du travail est mort il y a 36 ans. Son corps avait été retrouvé en 1979 dans un étang dans la forêt de Rambouillet. A l'époque, une première information judiciaire avait conclu à un suicide. La famille Boulin avait déposé plainte pour homicide volontaire, mais un non-lieu avait finalement été rendu en 1992. La justice a donc finalement décidé de rouvrir le dossier.

Un nouveau témoin

L'enquête a été confiée à un juge d'instruction. Elle fait suite à une plainte avec constitution de partie civile, déposée en mai par sa fille, qui a toujours soutenu qu'il s'agissait d'un assassinat politique et non d'un suicide. Un témoignage vient conforter sa thèse. Ce témoin dit avoir vu Robert Boulin dans son véhicule, avec deux individus, dont l'un au volant de sa voiture, juste avant sa mort. L'affaire est relancée.

L'espoir renaît donc pour Fabienne Boulin, la fille de l'ancien maire de Libourne :  "c'est une grande victoire, on veut aller jusqu'au bout de la vérité. L'enquête a été bâclée dès le départ, il y a des témoins qui demandent à être entendus, depuis longtemps. Il y a des témoins qui ne veulent surtout pas être entendus, qu'il  faut faire parler. Il y a beaucoup de scellés qui ont disparu, mais il y a encore beaucoup de choses à exploiter. Cette vérité interdite jusque là doit être révélée. Il y a des gens vivants qui ont la clef !". 

Il faut reprendre l'enquête à zéro ! C'est une affaire d'Etat, tout a été tronqué dès le départ !

— Fabienne Boulin

Fabienne Boulin, la fille de l'ancien maire de Libourne

**A LIRE AUSSI :

Un scandale politique étouffé ?**

Florent Boudié, député socialiste de la Gironde, réagit à ce rebondissement :

La République s'honorerait de faire la transparence

— Florent Boudié

"Il y a une omerta dans ce dossier, il y a sous la 5ème République de sombres histoires. Il faudra un juge d'instruction tenace, il faut enfin que toutes les langues se délient. Il faut faire la transparence, c'est un devoir de vérité. Ces personnes doivent parler, c'est le moment ou jamais".

Florent Boudié