Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Recalé à l'entrée d'une discothèque de Brive, il revient menacer les vigiles avec une tronçonneuse

lundi 25 juillet 2016 à 18:55 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Gironde, France Bleu Limousin et France Bleu

Un homme d'une trentaine d'années ira s'expliquer devant le tribunal de Brive, en octobre. Dans la nuit de samedi à dimanche, il a menacé les vigiles d'une discothèque de la ville avec une tronçonneuse après s'être fait refuser l'accès à l'établissement.

L'homme est allé cherché une tronçonneuse dans la voiture
L'homme est allé cherché une tronçonneuse dans la voiture © Maxppp -

Brive-la-Gaillarde, France

L'alcool n'est pas souvent de très bon conseil. Un homme âgé d'une trentaine d'années l'a encore prouvé, ce week-end à Brive. Il est tout juste minuit passé, dans la nuit de samedi à dimanche, quand cet habitant domicilié à Captieux, en Gironde, se présente à l'entrée de "La Charette", l'une des discothèques de la cité gaillarde, avec un copain corrézien installé commune de Corrèze.

Recalé à l'entrée, il revient avec une tronçonneuse

Seulement, les deux hommes sont alcoolisés et pas en tenue conforme pour entrer dans l'établissement. De quoi énerver et/ou vexer ce bûcheron, qui décide alors de retourner à la voiture avec laquelle les deux hommes sont arrivés. Là, il s'empare d'une tronçonneuse, avant de se présenter à nouveau devant l'établissement pour menacer et intimider les vigiles. Il n'a pas le temps d'esquiver le moindre geste avec sa machine qu'il est maîtrisé par la sécurité de la discothèque puis rapidement embarqué par la police arrivée sur les lieux. L'homme devra donc s'expliquer en octobre devant le tribunal de Brive, quand au copain de Corrèze, il a été mis hors de cause dans cette affaire.