Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu Montagne

Chamrousse : le randonneur égaré a été retrouvé sain et sauf

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu
Chamrousse, France

Les secouristes du PGHM de l'Isère ont bravé des conditions difficiles pour retrouver un skieur de randonnée de 37 ans. C'est lui qui les a appelés ce mercredi après-midi pour leur dire qu'il était perdu. Il a été repéré par hélicoptère vers 10 heures du matin dans la combe de l'Infernet.

Le col de la Botte (2.248 mètre) au-dessus du lac Achard
Le col de la Botte (2.248 mètre) au-dessus du lac Achard © Radio France - Véronique Saviuc

Un hélicoptère et une caravane terrestre dont un maître-chien étaient mobilisés depuis mercredi pour retrouver cet homme au-dessus de Chamrousse. En "insistant malgré les conditions climatiques difficiles, dont un brouillard flottant", selon le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de l'Isère, l'hélicoptère a repéré l'homme en aval du col de l'Infernet, au niveau de la combe du même nom, ce jeudi.

La nuit dans un trou de neige

L'homme a passé la nuit dans la neige, un peu abrité du vent par la combe, mais aussi dans le trou de neige qu'il avait creusé avec sa pelle (il était équipé d'une pelle, d'une sonde et d'un DVA, un Détecteur de Victime d'Avalanche). Il a été retrouvé sain et sauf, mais en légère hypothermie,  et évacué vers le CHU Grenoble-Alpes pour contrôler son état de santé. 

Le point jeudi matin

Ce jeudi matin, trois secouristes du Peloton de gendarmerie (PGHM) de l'Isère étaient partis à ski depuis le plateau de l'Arselle, à Chamrousse, en direction du lac Achard ; c'est l'itinéraire qu'avait prévu le randonneur porté disparu. Cinq gendarmes l'avaient aussi cherché toute la nuit avant de se mettre à l'abri vers 4 heures du matin dans une cabane de pisteurs de la station de Chamrousse. 

Il a fait moins 10 degrés cette nuit au thermomètre mais avec le vent qui soufflait à 100 km/h et la tempête de neige, la température ressentie était plutôt de moins 20 degrés.  Au matin, les conditions météo , le manque de visibilité et les chutes de neige de la nuit rendaient encore la progression des secouristes très difficile et exposée. Ce jeudi dans le massif de Belledonne le risque d'avalanche est évalué à 4 sur 5 par Météo France, autrement dit un risque considéré comme "fort", un niveau plus élevé que la veille. Par ailleurs, l'hélicoptère de la Sécurité Civile a effectué  un survol des lieux, avec à son bord deux secouristes du PGHM. 

Égaré dans le mauvais temps

Le randonneur recherché était un homme de 37 ans en vacances dans la région. C'est lui-même qui a appelé les secours  mercredi un peu après 16 heures après s'être perdu en raison du mauvais temps.  Il s'en tire donc plutôt bien, parce qu'il était correctement équipé et qu'il s'est creusé un abri dans la neige. Grâce aussi à la persévérance des secours et au savoir-faire du pilote de l'hélicoptère qui, pour trouver une trouée dans les nuages, a fait un détour par l'Alpe du Grand Serre avant de pouvoir survoler la combe de l'Infernet. 

© Radio France
Chamrousse, en Isère
Chamrousse, en Isère © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess