Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Reconstitution dans le meurtre de Saragosse à Pau : encore des questions et des absents

-
Par , France Bleu Béarn

La plaine des jeux du quartier Saragosse à Pau a été bouclée ce vendredi par un gros dispositif policier. Un moment important dans l'enquête sur la mort de ce trentenaire, roué de coups par une bande de jeunes en mai 2018

La procureure de la République de Pau arrive sur les lieux de la reconstitution
La procureure de la République de Pau arrive sur les lieux de la reconstitution © Radio France - Yannick DAMONT

Pau, France

Jacques Béli Nébié, 32 ans est mort d'un œdème pulmonaire, mais qui a porté le coup mortel ? La reconstitution sur les lieux du meurtre, entre la caserne des pompiers et l'école Arc-en-Ciel n'a pas permis de le dire. 

La juge d'instruction en charge du dossier avait convoqué les trois mis en examen pour homicide volontaire pour essayer de comprendre le déroulement des faits le 18 mai 2018 . L'arrivée en vélo de la victime, une dispute et très vite les premiers coups. Au bout de ces cinq heures de reconstitution, Maître Alexandrine Barnaba, l'avocate des frères et sœurs de la victime affirme que les témoins décrivent bien "une scène ultime particulièrement violente".

La scène ultime est particulièrement violente - L'avocate de la famille

La réaction de Maître Barnaba, l'avocate d'une partie de la famille de la victime

On retiendra que plusieurs témoins qui avaient été convoqués pour cette reconstitution ne sont pas venus, selon les avocats des mis en examen qui dénoncent une "loi du silence"et une volonté d'intimider leurs clients. Le jeune homme que défend Maître Thierry Sagardoytho aurait été frappé en prison par d'autres détenus. Un autre se serait fait "casser la figure" par trois individus quelques jours avant cette reconstitution.

Mon client a été passé à tabac à la maison d’arrêt de Pau - L'avocat d'un des mis en examen

L'avocat d'un des mis en examen dénonce des mesures de représailles