Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Meurtre d'Alexia Daval

Reconstitution du meurtre d'Alexia : Jonathann Daval avoue avoir partiellement brûlé le corps de son épouse

La reconstitution du meurtre d'Alexia Daval a duré plus de sept heures, lundi 17 juin, en présence du mis en examen. Jonathann Daval a reconnu avoir mis le feu au corps de son épouse, après l'avoir frappée et étranglée.

Reconstitution du meurtre d'Alexia Daval : un véhicule de gendarmerie quitte la rue du pavillon de Gray où le crime a eu lieu.
Reconstitution du meurtre d'Alexia Daval : un véhicule de gendarmerie quitte la rue du pavillon de Gray où le crime a eu lieu. © Radio France - Jean-François Fernandez

Département Haute-Saône, France

Une reconstitution, longue de plus de sept heures, et particulièrement fructueuse, s'est déroulée ce lundi en Haute-Saône, sur les lieux de la mort d'Alexia Daval, tuée en octobre 2017. Son mari et meurtrier présumé, Jonathann Daval, détenu à la prison de Dijon, a complété les aveux qu'il avait prononcés à plusieurs reprises depuis sa mise en examen. 

Chose exceptionnelle, la famille d'Alexia était présente. Selon Etienne Manteaux, le procureur de la République de Besançon, les parents de la victime et notamment sa mère, Isabelle Fouillot, ont joué un rôle décisif.

Jonathann Daval a frappé Alexia et mis le feu à son corps

Selon le procureur de la République, qui a pris la parole à l'issue de la reconstitution, Jonathann Daval est revenu sur les circonstances du crime. Le soir du 27 octobre 2017, au retour d'un repas en famille, la jeune femme voulait avoir un rapport sexuel. Elle prenait un traitement pour avoir un enfant. Son époux a refusé et la dispute a dégénéré.

Dans la maison où tout s'est passé, Jonathann Daval a expliqué alors avoir frappé son épouse. "Il aurait frappé la visage de sa femme contre un mur. Comme elle criait, il lui aurait asséné cinq à dix coups de poing", a décrit Etienne Manteaux. Il a ensuite chargé le corps dans un véhicule et l'a déposé dans la forêt.

Plus tard, la reconstitution s'est déplacée dans ce petit bois où le corps a été retrouvé le 30 octobre. "Face à la demande pressante de ses beaux parents qui l’ont imploré", raconte le magistrat, Jonathann Daval a "finalement admis qu’il avait procédé à la crémation partielle du corps"

Les nouvelles déclarations faites par Jonathann Daval sont conformes, selon le procureur de la République de Besançon, aux constatations réalisées lors de la confrontation et aux analyses des médecins légistes.

D'après Etienne Manteaux, l'information judiciaire devrait être terminée "d'ici la fin de l'année 2019" _et le procès avoir lieu "plutôt dans le second trimestre 2020". Etant donné l'évolution de la version de Jonathann Daval, le magistrat instructeur va sans doute demander "une nouvelle expertise psychiatrique"_.

"Nous voulions la vérité, nous l'avons eue" - la mère d'Alexia 

Après le procureur, ce sont les parents d'Alexia Daval qui ont pris la parole. "C'était la journée de la vérité" a expliqué le père d'Alexia, Jean-Pierre Fouillot. "Nous voulions la vérité, nous l'avons eue", a complété Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia, "c'est tout ce qui compte pour moi et la mémoire d'Alexia".

Plus de quatre heures dans la maison du crime

Le procureur de la République de Besançon, les enquêteurs, Jonathann Daval et son défenseur, ainsi que la famille d'Alexia et ses avocats étaient arrivés au petit matin rue du Sonjour, là où habitait Alexia Daval et son mari, là où il a reconnu l'avoir tuée. La rue était complètement bouclée. La reconstitution a commencé, comme prévu, vers 5h.

Avant le début de la procédure, Isabelle Fouillot a pris la parole. Elle a expliqué qu'elle venait dans l'espoir "de faire bouger les choses". Son intervention en décembre 2018 lors des confrontations avec Jonathann Daval avait été décisive. Face à sa belle-mère, le meurtrier présumé avait craqué et réitéré ses aveux.

Après quatre heures et demie dans la maison des Daval, le convoi judiciaire a pris la direction de la petite forêt d'Esmoulins, lieu de la découverte du corps.

Les parents d'Alexia Daval quittent la rue du Sonjour à Gray pour le bois d'Esmoulins, deuxième site de la reconstitution. - Radio France
Les parents d'Alexia Daval quittent la rue du Sonjour à Gray pour le bois d'Esmoulins, deuxième site de la reconstitution. © Radio France - Jean-François Fernandez
Les lieux de la reconstitution du meurtre d'Alexia Daval. - Visactu
Les lieux de la reconstitution du meurtre d'Alexia Daval. © Visactu

Hélicoptère, gendarmes à cheval et à moto : reconstitution sous haute surveillance

Forces de l'ordre à cheval et à moto, cordons de gendarmes, drones et hélicoptère... Un service d'ordre impressionnant avait été mis sur pied pour empêcher les curieux et les très nombreux journalistes de se rapprocher du lieu des investigations. 

Reconstitution du meurtre d'Alexia Daval : les investigations dans le bois d'Esmoulins. - Radio France
Reconstitution du meurtre d'Alexia Daval : les investigations dans le bois d'Esmoulins. © Radio France - Jean-François Fernandez
Du meurtre aux derniers aveux lors de la reconstitution. - Visactu
Du meurtre aux derniers aveux lors de la reconstitution. © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu